Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros hors collectivités*

univers suivant univers précédent
De la douleur : 1848. Précédé de L'écuyer de la mort

De la douleur : 1848. Précédé de L'écuyer de la mort

François Angelier

J. Millon ,
collection Golgotha , (avril 2008)

Résumé

En 1847, un débat sur l'anesthésie et la souffrance du patient eut lieu en France, débat lié à la découverte par les Anglo-Saxons des vertus de l'éther. La méditation de l'auteur (1815-1880) s'appuie sur la double nature, instrumentale et énigmatique, de la douleur. Catholique et légitimiste, il envisage celle-ci comme un remède à l'anesthésie morale et spirituelle, à la suffisance de l'Homme. ©Electre 2019

16,20 € 15,39 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Spiritualité : XIXème siècle»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

En 1847, un débat sur l'anesthésie et la souffrance du patient eut lieu en France, débat lié à la découverte par les Anglo-Saxons des vertus de l'éther. La méditation de l'auteur (1815-1880) s'appuie sur la double nature, instrumentale et énigmatique, de la douleur. Catholique et légitimiste, il envisage celle-ci comme un remède à l'anesthésie morale et spirituelle, à la suffisance de l'Homme. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

De la douleur

Maître du jeune Léon Bloy, admiré de Barbey d'Aurevilly, pierre d'angle de la pensée légitimiste et du catholicisme contre-révolutionnaire, Antoine Blanc de Saint-Bonnet (1815-1880), nous reste avant tout pour ce bref texte, publié en 1848, hymne à la valeur sanctifiante de la souffrance, véritable bréviaire du Dolorisme chrétien, Paru alors que le débat sur l'anesthésie battait son plein dans les milieux médicaux, il réaffirme les liens consubstantiels entre l'existence humaine et la souffrance, le rôle de cette dernière comme force de réveil et d'accomplissement de l'être qu'elle sculpte véritablement au fil d'une permanente ascèse. Écrit dans un style proche des fulgurances d'Ernest Hello, ce court traité trouve des résonances jusque dans la pensée d'une Simone Weil, la même qui écrivait : « la douleur seule est un contact avec cette nécessité qui constitue l'ordre du monde ».

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
157p

Format :
20x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-84137-232-4

EAN13 :
9782841372324