Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Eléments de philosophie chrétienne

Eléments de philosophie chrétienne

Abbaye Notre-Dame-de-Fontgombault, Rémi Brague

Petrus à Stella , (janvier 2018)

Résumé

En s'appuyant sur les théories de saint Thomas d'Aquin, cet essai présente les fondements de la philosophie chrétienne avec comme principe l'acte qui fait l'existence des choses : celle de Dieu, son essence ou encore celle de l'âme humaine et de la connaissance. ©Electre 2020

28,00 € 26,60 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Pensée médiévale : études»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

En s'appuyant sur les théories de saint Thomas d'Aquin, cet essai présente les fondements de la philosophie chrétienne avec comme principe l'acte qui fait l'existence des choses : celle de Dieu, son essence ou encore celle de l'âme humaine et de la connaissance. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Dans ce livre de 1960 qui n'avait jamais été traduit en français, Étienne Gilson présente, en suivant fidèlement le magistère de saint Thomas d'Aquin, les fondements de la philosophie chrétienne. L'auteur a modestement intitulé ce livre Éléments. Mais en réalité, il s'agit là d'une véritable somme de philosophie chrétienne, qui couvre pratiquement tout le champ des questions que l'esprit humain est amené à se poser dans sa recherche du sens des choses : Dieu, l'être, l'homme lui-même. Cette somme a été écrite par un Gilson arrivé à la plénitude de sa pensée. L'auteur y allie la sûreté de son information historique à l'acuité de son jugement intellectuel, ce qui lui permet de discerner les ressorts profonds de la pensée humaine, et les points cruciaux où se joue le destin de celle-ci. Le principe directeur qui commande toutes ses analyses, c'est le primat de l'acte d'être (l'esse), c'est-à-dire de l'acte qui fait exister les choses.

Dans une partie consacrée à Dieu, il aborde tour à tour les problèmes concernant son existence, les approches métaphysiques permettant de le connaître, son essence. Il souligne que si la théologie négative doit toujours avoir le dernier mot, l'intelligence humaine peut néanmoins dire des choses vraies sur Dieu : « La forme thomiste de la doctrine traditionnelle de la "docte ignorance" n'a rien de commun avec l'inertie passive d'une intelligence qui abandonne tout espoir de pouvoir jamais saisir son objet. Au contraire, connaissant comme elle les connaît à la fois sa propre nature et
celle de son objet propre, la théologie négative de Thomas d'Aquin est un effort résolu et éminemment positif de l'esprit contre l'illusion qu'elle connaît son objet le plus éminent. » (p. 176)

Une partie consacrée à l'être étudie ensuite les transcendantaux, la création et la causalité. « La véritable notion de cause efficiente a partie liée avec la notion thomiste de Dieu » en tant qu'acte même d'être, (p. 321)

Enfin, la partie consacrée à l'homme étudie l'âme humaine, la connaissance et la volonté humaines ; un chapitre consacré à la vie sociale et politique conclut le livre. Gilson y a des phrases qui de nos jours prennent une résonnance singulière : « Il est excessivement dangereux d'imaginer que, contrairement à la nature physique, la nature humaine et les sociétés humaines sont des créations libres de l'homme, et que par conséquent elles sont entièrement au pouvoir de l'homme. Le châtiment d'une telle erreur est terrible. Toute société qui méprise les lois fondamentales de la nature humaine et l'ordre établi par Dieu provoque sa propre destruction. » (p. 463)

Tout l'ouvrage est baigné par l'optimisme philosophique et théologique propre à saint Thomas : « Ainsi, tandis que la connaissance part des créatures pour tendre vers Dieu, l'amour au contraire part de Dieu comme de leur fin dernière, pour aller de lui jusqu'aux créatures. Ceci, dit Thomas, a lieu à la façon d'une sorte de mouvement circulaire : à cause de la complémentarité de ces deux mouvements de connaissance et d'amour, mais toujours sous l'impulsion de l'amour, le monde chrétien de Thomas d'Aquin est une circulation universelle d'amour, de l'Être à l'Être en passant par les êtres. » (p. 446)

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Format :
21x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-910769-50-X

EAN13 :
9782910769505