COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Eloge de l'oisiveté; Suivi de Cinq lettres à Lucilius sur l'otium

Eloge de l'oisiveté; Suivi de Cinq lettres à Lucilius sur l'otium

Cyril Morana, Joseph Baillard, Cyril Morana

Mille et une nuits ,
collection La petite collection, n° 652 , (septembre 2015)

Résumé

Afin de pallier une activité quotidienne trop intense, le negotium, l'oisiveté (otium) permet de se retirer pour trouver dans la contemplation et la méditation une forme de bonheur. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Afin de pallier une activité quotidienne trop intense, le negotium, l'oisiveté (otium) permet de se retirer pour trouver dans la contemplation et la méditation une forme de bonheur. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

L'oisiveté (otium) n'était pas pour les Romains un vilain
défaut mais, au contraire, le contrepoint nécessaire au
negotium, à l'activité, celle des affaires courantes et
extraordinaires, qui dilapident le temps et exacerbent les
passions. Pour autant, pas question de «ne rien faire».
Pour le sage, être oisif, c'est choisir la retraite, l'exil intérieur
et le repli sur l'activité méditative. Préférer l'étude
de la nature et la contemplation, pour trouver le bonheur.
Dans notre époque où tout va trop vite, apprenons à nous
débrancher. Adoptons le programme de Sénèque.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
61p

Format :
15x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7555-0751-9

EAN13 :
9782755507515