Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros hors collectivités*

univers suivant univers précédent
Il est pas facile de raconter à présent : crise de l'expérience et création artistique après la Grande Guerre

Il est pas facile de raconter à présent : crise de l'expérience et création artistique après la Grande Guerre

Luca Salza

Editions Mimésis ,
collection Littérature et critique, n° 4 , (octobre 2018)

Résumé

Remettant en cause la phrase de Céline sur le silence des artistes après la Première Guerre mondiale, les contributeurs s'interrogent sur la signification du silence des écrivains face à l'horreur des violences, guerrières ou terroristes : perte des mots devant l'indicible ou forme de résistance. ©Electre 2019

20,00 € 19,00 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Remettant en cause la phrase de Céline sur le silence des artistes après la Première Guerre mondiale, les contributeurs s'interrogent sur la signification du silence des écrivains face à l'horreur des violences, guerrières ou terroristes : perte des mots devant l'indicible ou forme de résistance. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

« Nous autres écrivains, nous refaisons nôtre le cri d'Isidore Ducasse dans Les Poésies : Cache-toi, guerre. Cache-toi, guerre : tu n'as pas le droit de cité dans nos livres, dans nos chants, dans nos coeurs. [...] Cache-toi, guerre. Et silence à tes laudateurs impudents ! »

Louis Aragon

Dans les années trente, Walter Benjamin élabore une thèse essentielle sur l'héritage culturel de la Grande Guerre : l'homme contemporain aurait perdu sur les champs de bataille la capacité de raconter son expérience parce qu'il est livré à un univers où les machines dominent et où ce qui mérite d'être raconté, disparaît. Au début de son Voyage au bout de la nuit, au moment où il se met à écrire, Céline semble confirmer cette thèse lorsque son personnage affirme : « Il est pas facile de raconter à présent ». La Première Guerre mondiale nous a plongés dans la barbarie. Il n'y a plus les mots pour « dire », pour « représenter ». Néanmoins, toujours en compagnie de Benjamin, ce volume essaie d'explorer les possibilités d'une conception positive, nouvelle de la barbarie en suivant des artistes, des philosophes, des réalisateurs qui se confrontent à la question de la catastrophe. Ils ne parlent pas directement de la guerre. Ils travaillent plutôt sur l'impossibilité d'en parler. Ils choisissent souvent le silence. Mais ce silence ne signifie pas une absence de choses à dire, il exprime plutôt une stratégie de rupture et de résistance : ne pas écrire sur la guerre permettrait de ne pas réaliser la catharsis qui ferait oublier la guerre, et retourner dans les mêmes schémas de pensée qu'avant ceux qui ont mené à la catastrophe.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
236p

Format :
21x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
88-6976-167-3

EAN13 :
9788869761676