Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
C'était tous les jours tempête

C'était tous les jours tempête

Gallimard ,
collection Folio, n° 3737 , (octobre 2002) Poche

Résumé

La confession testamentaire et imaginaire d'un épicurien, Marie-Jean Hérault de Séchelles (1759-1794), qui trahit les siens pour épouser la cause révolutionnaire. Personnage ambigu, il incarne l'homme ambitieux et arriviste qui mourut sous la guillotine. ©Electre 2020

5,70 € 5,42 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 12 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Folio»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

La confession testamentaire et imaginaire d'un épicurien, Marie-Jean Hérault de Séchelles (1759-1794), qui trahit les siens pour épouser la cause révolutionnaire. Personnage ambigu, il incarne l'homme ambitieux et arriviste qui mourut sous la guillotine. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

«Même à la veille du supplice, je persiste et signe. En politique comme ailleurs, y compris en amour, le succès est à ceux qui savent jouer, sur la scène publique, des rôles de composition et connaissent les lois de l'éloquence. Je crois la rhétorique plus forte que les idées. Je crois le mensonge plus prégnant que la sincérité. Je crois qu'il faut apprendre très tôt à taire ses enthousiasmes, ses détestations, et même ses idéaux ; ne jamais offrir à l'ennemi l'occasion de vous percer. La franchise, qui est d'ailleurs une illusion, ne m'a jamais valu que d'être méprisé et davantage critiqué. Je crois que l'habit fait le moine, que l'acteur est dans ce qu'il proclame et dans les poses qu'il ne laisse de prendre sous des costumes d'emprunt.

Je suis toujours parti du principe que le monde dans lequel je vivais était corrompu (qu'il fût coiffé d'une couronne ou d'un bonnet phrygien n'y changeait rien) et qu'il était non seulement ridicule mais surtout vain de lui opposer une morale. L'Histoire nous a appris que la vertu ne peut rien contre le vice et que, pour triompher des cyniques, il s'agit d'être plus cynique encore.»

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
155p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-07-042504-5

EAN13 :
9782070425044