Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
La femme nouvelle : genre, éducation, Révolution (1789-1830)

La femme nouvelle : genre, éducation, Révolution (1789-1830)

Michèle Riot-Sarcey, Bernard Gainot

CTHS ,
collection CTHS format, n° 80 , (mai 2017) Poche

Résumé

C'est sous la Révolution française que les premières écoles publiques de filles voient le jour visant à faire advenir un modèle de féminité républicaine. Sous l’Empire et la Restauration, s’affrontent plusieurs conceptions de l’enseignement féminin prédominé par la morale. A l'aide du concept de genre, l'auteure montre en quoi l'école participe à la fabrique des identités sexuées et politiques. ©Electre 2021

18,00 € 17,10 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

C'est sous la Révolution française que les premières écoles publiques de filles voient le jour visant à faire advenir un modèle de féminité républicaine. Sous l’Empire et la Restauration, s’affrontent plusieurs conceptions de l’enseignement féminin prédominé par la morale. A l'aide du concept de genre, l'auteure montre en quoi l'école participe à la fabrique des identités sexuées et politiques. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Contrairement aux idées reçues, c'est sous la Révolution française que les premières écoles publiques de filles voient le jour. Objet de débats, ces dernières constituent un espace de régénération visant à faire advenir un modèle de féminité républicaine. Sous l'Empire et la Restauration s'affrontent en effet plusieurs conceptions de l'enseignement féminin prédominé par la morale. Bien que minoritaires, certaines expériences pédagogiques alimentent l'espoir d'un accès pour toutes à la citoyenneté.

En utilisant le concept de genre, Caroline Fayolle montre en quoi l'école participe à la fabrique conflictuelle des identités sexuées et politiques. Au coeur des pratiques étudiées, la division sexuelle du travail se révèle fondamentale pour interroger la
mise à l'écart durable des femmes de la Cité.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
479p

Format :
19x12cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7355-0849-8

EAN13 :
9782735508495