Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
La fin d'un grand partage : nature et société, de Durkheim à Descola

La fin d'un grand partage : nature et société, de Durkheim à Descola

CNRS Editions ,
collection CNRS-philosophie , (février 2015)

Résumé

Une analyse des relations entre l'homme moderne et la nature à la lumière des avancées récentes de la sociologie et de l'anthropologie. Le chercheur interroge l'importance épistémologique et les difficultés conceptuelles de la disparition de cette frontière multiséculaire. ©Electre 2020

25,00 € 23,75 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 12 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Anthropologie : auteurs»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une analyse des relations entre l'homme moderne et la nature à la lumière des avancées récentes de la sociologie et de l'anthropologie. Le chercheur interroge l'importance épistémologique et les difficultés conceptuelles de la disparition de cette frontière multiséculaire. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Les relations de l'homme et de son organisation sociale au
milieu naturel ont longtemps été étudiées dans le cadre d'une
opposition entre nature et société. Mais la crise écologique invite
à nous interroger sur ce partage, et à revenir sur le sens de ce clivage.

L'objectif de ce livre est d'éclairer les ambiguïtés du rapport à la
nature des modernes, en relisant du point de vue de la nature cette
histoire jalonnée par trois oeuvres, Les formes élémentaires de la vie
religieuse de Durkheim, La pensée sauvage de Lévi-Strauss et Par-delà
nature et culture de Philippe Descola.

Y a-t-il un paradoxe à parler de la nature comme d'un fait social ?
Quelle signification et quelle valeur accorder aux sociétés restées
indifférentes au partage entre nature et société ? Quels concepts
mobiliser aujourd'hui pour faire face à la transformation de nos
rapports collectifs à la nature ? Alors que la nature est de plus en plus
humanisée et que les affaires humaines doivent en retour toujours plus
composer avec elle, le grand partage du naturel et du social semble
perdre toute pertinence.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
310p

Format :
23x16cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-271-08211-0

EAN13 :
9782271082114