COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
La fin du travail

La fin du travail

Pierre Rouve, Michel Rocard, Alain Caillé

La Découverte ,
collection La Découverte poche, n° 34. Essais , (janvier 2006)

Résumé

Réflexion sur le monde du travail et sur son évolution. L'auteur met en évidence, d'un côté, une élite de gestionnaires, de chercheurs, de créateurs et de manipulateurs d'information surqualifiés ; de l'autre, une majorité de travailleurs précaires, sans perspective d'emploi stable. Il propose des mesures en faveur d'une réduction du temps de travail et le développement d'un troisième secteur. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Sociologie du travail, organisations»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Réflexion sur le monde du travail et sur son évolution. L'auteur met en évidence, d'un côté, une élite de gestionnaires, de chercheurs, de créateurs et de manipulateurs d'information surqualifiés ; de l'autre, une majorité de travailleurs précaires, sans perspective d'emploi stable. Il propose des mesures en faveur d'une réduction du temps de travail et le développement d'un troisième secteur. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Dans ce livre remarquablement informé, devenu un best-seller aux États-Unis, Jeremy Rifkin présente d'abord un constat: nous sommes entrés dans une nouvelle phase de l'histoire qui se caractérise par le déclin inexorable de l'emploi. Le monde, explique l'auteur, est en train de se polariser dangereusement: d'un côté, une élite de gestionnaires, de chercheurs et de manipulateurs d'information surqualifiés; de l'autre, une majorité de travailleurs précaires. Il est selon lui urgent de nous préparer à une économie qui supprime l'emploi de masse dans la production et la distribution et d'agir dans deux directions: la réduction du temps de travail et le développement du l'autre, une majorité de travailleurs précaires. Il estselon lui urgent de nous préparer à une économie qui supprime l'emploi de masse dans la production et la distribution et d'agir dans deux directions: la reduction du temps de travail et le développement du «troisième secteur».


«Jeremy Rifkin est à la fois un prophète inquiétant et un rêveur optimiste. Analyste des tendances lourdes de la société américaine, inspirateur de l'administration Clinton, il a écrit un livre choc qui effraie et qui stimule. Il part d'une idée simple: jamais l'économie occidentale ne créera suffisamment d'emplois nouveaux pour équilibrer les réductions d'effectifs entraînées par la «révolution de l'information». Autrement dit, l'emploi stable, protégé et bien payé pour tous, c'est terminé. À partir de là, on peut basculer dans la catastrophe... ou dans l'utopie.»

Le Nouvel Observateur


«Cris d'angoisse, ronronnements d'extase ou considérations affichant une neutralité technique de façade, telles sont les réactions des philosophes économistes et sociologues face à la perspective de la fin du travail annoncée par Jeremy Rifkin. On approuve ce dernier, on le combat, on le dissèque, on le tempère, on feint de n'en pas tenir compte. En réalité, tous les auteurs même s'ils ne le nomment pas se déterminent en fonction de ses thèses.» Le Figaro Littéraire

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
460p

Format :
19x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7071-4783-4

EAN13 :
9782707147837