Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Francis Bacon : logique de la sensation

Francis Bacon : logique de la sensation

Seuil ,
collection L'ordre philosophique , (mai 2002)

Résumé

Le philosophe français explore les ruptures survenues en peinture en s'appuyant sur l'oeuvre d'un des peintres majeurs du XXe siècle, célèbre pour ses corps aux chairs diluées, ses personnages isolés dans des espaces clos. ©Electre 2020

22,30 € 21,19 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Essais sur l'art, esthétique»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Le philosophe français explore les ruptures survenues en peinture en s'appuyant sur l'oeuvre d'un des peintres majeurs du XXe siècle, célèbre pour ses corps aux chairs diluées, ses personnages isolés dans des espaces clos. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

«Pitié pour la viande ! Il n'y a pas de doute, la viande est l'objet le plus haut de la pitié de Bacon, son seul objet de pitié, sa pitié d'Anglo-Irlandais. Et sur ce point, c'est comme pour Soutine, avec son immense pitié de Juif. La viande n'est pas une chair morte, elle a gardé toutes les souffrances et pris sur soi toutes les couleurs de la chair vive. Tant de douleur convulsive et de vulnérabilité, mais aussi d'invention charmante, de couleur et d'acrobatie. Bacon ne dit pas «pitié pour les bêtes» mais plutôt tout homme qui souffre est de la viande. La viande est la zone commune de l'homme et de la bête, leur zone d'indiscernabilité, elle est ce «fait», cet état même où le peintre s'identifie aux objets de son horreur ou de sa compassion. Le peintre est boucher certes, mais il est dans cette boucherie comme dans une église, avec la viande pour Crucifié («peinture» de 1946). C'est seulement dans les boucheries que Bacon est un peintre religieux.»

G. D.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
176p

Format :
21x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-02-050014-0

EAN13 :
9782020500142