COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
György Ligeti

György Ligeti

Fayard ,
collection Musique , (mai 2016)

Résumé

La vie et l'oeuvre du compositeur d'origine roumaine et hongroise, naturalisé autrichien. Figure majeure de la musique du XXe siècle, influencé à ses débuts par B. Bartok, il composa dans tous les genres, des études pour piano à la musique vocale chorale. L'auteur tente de mettre en lumière la vie personnelle de G. Ligeti sur laquelle il refusait de s'étendre. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Compositeurs, interprètes»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

La vie et l'oeuvre du compositeur d'origine roumaine et hongroise, naturalisé autrichien. Figure majeure de la musique du XXe siècle, influencé à ses débuts par B. Bartok, il composa dans tous les genres, des études pour piano à la musique vocale chorale. L'auteur tente de mettre en lumière la vie personnelle de G. Ligeti sur laquelle il refusait de s'étendre. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Au-delà des chapelles, des clans, des écoles et du cercle toujours étroit des musiciens contemporains, la musique de György Ligeti (1923-2006) a su trouver une large audience. Les textures inouïes, sidérales, des grandes oeuvres pour orchestre - Apparitions (1958-1959), Atmosphères (1961), Lontano (1967), Melodien (1971) -, le sens dramatique profond révélé dans une multitude de prismes - allant de la dérision ostentatoire (Aventures, 1962) jusqu'à la plus pure suggestion intérieure (Études pour piano, 1985-2001) en passant par la geste opératique tragique (Requiem, 1963-1965) ou bouffonne (Le Grand Macabre, 1974-1977) - prisme fondé sur une poétique des rythmes qui en avive la perception en profondeur (Continuum, 1968 ; Clocks and Clouds, 1972-1973 ; Concerto pour piano, 1980-1988), ainsi qu'un rapport unique aux timbres, à leur plasticité, à leur sensualité (Concerto de chambre, 1969-1970 ; Concerto pour violon, 1989-1993 ; Síppal, Dobbal, Nádihegeduvel, 2000) lui ont permis de capter un vaste public - grâce d'autant plus puissante que rare.

Avec une empathie de compositeur, Karol Beffa met ici en perspective les périodes créatrices de György Ligeti, de ses débuts, dominés par l'admiration de Bartók, confrontés aux tragédies du XXe siècle, à l'accomplissement atteint en Europe de l'Ouest. Les différents foyers dans lesquels il put s'épanouir (Cologne et son Studio de musique électronique, l'avant-gardiste Darmstadt, la dadaïste Düsseldorf, Hambourg où il enseigna la composition) sont évoqués ici comme les jalons façonnant une personnalité radicalement indépendante, dont les modèles pour la création étaient aussi bien littéraires et picturaux que musicaux.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
458p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-213-70124-5

EAN13 :
9782213701240