Pendant le confinement, vos frais de port à 1 centime* !

univers suivant univers précédent
Heidegger, la question de l'être et l'Histoire : cours de l'ENS-Ulm, 1964-1965

Heidegger, la question de l'être et l'Histoire : cours de l'ENS-Ulm, 1964-1965

Thomas Dutoit, Marguerite Derrida

Galilée ,
collection La philosophie en effet , (octobre 2013)

Résumé

En neuf séances distinctes, de novembre 1964 à mars 1965, Derrida dispense ce cours émanant de ses propres travaux de recherche. Prenant comme point de départ la destruction heideggerienne du privilège d'une conception de l'être, il analyse la différence entre être et ontologie ainsi que le dépassement de la philosophie, mesurés aux pensées de Hegel et de Husserl. ©Electre 2020

33,00 € 31,35 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Heidegger Martin»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

En neuf séances distinctes, de novembre 1964 à mars 1965, Derrida dispense ce cours émanant de ses propres travaux de recherche. Prenant comme point de départ la destruction heideggerienne du privilège d'une conception de l'être, il analyse la différence entre être et ontologie ainsi que le dépassement de la philosophie, mesurés aux pensées de Hegel et de Husserl. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

En 1964-1965, l'oeuvre de Heidegger est encore mal connue en France et très peu étudiée dans les établissements d'enseignement supérieur. Jacques Derrida, qui avait enseigné de 1960 à 1964 à la Sorbonne, délivre alors son premier cours à l'École normale supérieure : « Heidegger : la question de l'Être et l'histoire », qu'il ouvre ainsi :

Je dois d'abord m'expliquer sur le titre de ce cours, sur sa lettre même, à laquelle je tiens.

Je dis, la question de l'Être et non de l'ontologie, parce que le mot d'ontologie doit se révéler de plus en plus inadéquat, à mesure que nous nous enfoncerons dans la trace de Heidegger, pour désigner ce qui est en question chez lui quand il est question de l'Être. Non seulement l'entreprise de Heidegger, ici, n'est pas la fondation d'une ontologie, ni même d'une ontologie nouvelle, ni même d'une ontologie en un sens radicalement nouveau, ni même d'ailleurs la fondation de quoi que ce soit, en quelque sens que ce soit ; ce dont il s'agit ici c'est plutôt d'une Destruction de l'ontologie.

Il s'attèle, tout au long de ces neuf séances d'enseignement, à une lecture-intervention quasi chirurgicale de Heidegger, et ce très largement à partir des parties de Sein und Zeit qui n'étaient pas encore traduites, avec le souci de construire clairement le difficile projet heideggerien.

Sa conclusion sera une ouverture sur les analyses futures de Heidegger qu'au cours de son oeuvre il en viendra à proposer :

Vous vous rappelez que j'avais essayé en commençant de justifier chacun des mots de ce titre. Chacun s'est révélé, et même le nom de Heidegger, comme métaphorique. Il y a un mot, vous vous souvenez peut-être, que je n'avais pas essayé de justifier et c'était celui de question.

Il y reviendra, comme on le sait, dans De l'esprit. Heidegger et la question (1987), et sur bien d'autres enjeux de la pensée heideggerienne, notamment dans De la grammatologie (1967), « Geschlecht I. Différence sexuelle, différence ontologique » (1983, repris dans Psyché II), et Apories (1992, repris en tant que
livre en 1996).

Cette publication saisit la pensée de Jacques Derrida à plus d'un de ses seuils, qu'il s'agisse de sa lecture au long cours de Heidegger, de son enseignement, novateur et audacieux, ou de son oeuvre. Il avait publié son Introduction à « L'Origine de la géométrie » en 1962, mais c'est en 1967, deux ans après ce cours, que paraissent ses trois premiers livres : De la grammatologie, La voix et le phénomène, L'écriture et la différence.

Soumettre d'abord l'analyse du philosophique à la rigueur de la preuve, aux chaînes de la conséquence, aux contraintes
internes du système : articuler, premier signe de pertinence, en effet. Ne plus méconnaître ce que la philosophie voulait laisser tomber ou réduire, sous le nom d'effets, à son dehors ou à son dessous (effets « formels » - « vêtements » ou « voiles » du discours - « institutionnels », « politiques », « pulsionnels », etc.) : en opérant autrement, sans elle ou contre elle, interpréter la philosophie en effet.

Déterminer la spécificité de l'après-coup philosophique - le retard, la répétition, la représentation, la réaction, la réflexion qui rapportent la philosophie à ce qu'elle entend néanmoins nommer, constituer, s'approprier comme ses propres objets (autres « discours », « savoirs », « pratiques », « histoires », etc.) assignés à résidence régionale : délimiter la philosophie en effet. Ne plus prétendre à la neutralité transparente et arbitrale, tenir compte de l'efficace philosophique, et de ses armes, instruments et stratagèmes, intervenir de façon pratique et critique : faire travailler la philosophie en effet.

L'effet en question ne se laisse donc plus dominer ici par ce que la philosophie arraisonne sous ce nom : produit simplement second d'une cause première ou dernière, apparence dérivée ou inconsistante d'une essence. Il n'y a plus, soumis d'avance à la décision philosophique, un sens, voire une polysémie de l'effet.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
325p

Format :
24x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7186-0885-4

EAN13 :
9782718608853