Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Ni homme ni femme : l'attitude du premier christianisme à l'égard de la femme : évolutions et régressions

Ni homme ni femme : l'attitude du premier christianisme à l'égard de la femme : évolutions et régressions

Cerf ,
Médiaspaul ,
collection Lire la Bible , (mai 2013) Poche

Résumé

L'exégète dominicain examine le statut de la femme, avant et après les lettres de saint Paul, en montrant notamment que ce dernier est à l'origine du durcissement de l'attitude chrétienne à l'égard de la femme. ©Electre 2020

17,60 € 16,72 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Collection Lire la bible»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L'exégète dominicain examine le statut de la femme, avant et après les lettres de saint Paul, en montrant notamment que ce dernier est à l'origine du durcissement de l'attitude chrétienne à l'égard de la femme. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Devant Dieu, dans le Christ, les différences ne comptent plus. « Il n'y a plus ni Juif ni Grec, ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme » (Ga 3, 28) : cette proclamation de la nouveauté chrétienne est sans doute très ancienne, antérieure aux lettres de Paul. À l'autre extrémité, au terme de l'évolution, la première lettre à Timothée, postérieure sans doute à saint Paul, souligne la différence entre l'homme et la femme et en arrive à prescrire non seulement la soumission de celle-ci à l'intérieur du cadre social, mais sa réduction au silence à l'intérieur même des communautés chrétiennes (1 Tm 2, 9-15). Comment expliquer une telle évolution à partir de l'attitude extraordinairement ouverte de Jésus ? Est-il juste de répéter que Paul fut un artisan majeur de ce durcissement de l'attitude chrétienne à l'égard de la femme ?

L'auteur démontre plutôt que nous sommes en présence d'un effet pervers de la légitime inculturation de la foi. L'accommodement des premières générations chrétiennes aux structures et aux pratiques sociales de leur temps aurait émoussé chez elles la conscience et l'affirmation concrète de la nouveauté évangélique en ce qui concerne la dignité et la participation égale de la femme au salut et à la vie des communautés. « Si le sel perd sa saveur... »

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
163p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-204-09863-9

EAN13 :
9782204098632