Pendant le confinement, vos frais de port à 1 centime* !

univers suivant univers précédent
L'imposture décoloniale : science imaginaire et pseudo-antiracisme

L'imposture décoloniale : science imaginaire et pseudo-antiracisme

Editions de l'Observatoire , (octobre 2020)

Résumé

Le philosophe et politologue critique les théories postcoloniales qui font l'éloge d'un communautarisme identitaire. Il dénonce l'essentialisation des identités ethno-raciales, l'instrumentalisation des minorités mais aussi la progression de ces pratiques dans les milieux universitaires. Selon lui, ces théories sont une réelle menace sociale et intellectuelle contre les valeurs républicaines. ©Electre 2020

21,00 € 19,95 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Racisme»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Le philosophe et politologue critique les théories postcoloniales qui font l'éloge d'un communautarisme identitaire. Il dénonce l'essentialisation des identités ethno-raciales, l'instrumentalisation des minorités mais aussi la progression de ces pratiques dans les milieux universitaires. Selon lui, ces théories sont une réelle menace sociale et intellectuelle contre les valeurs républicaines. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

« Le chemin de la simple justice n'est pas facile à trouver entre les clameurs de la haine d'une part et les plaidoyers de
la mauvaise conscience d'autre part », affirmait Camus en 1945. Ce constat reste d'actualité, quand des sectarismes menacent approches scientifiques et valeurs républicaines au nom du « décolonialisme » : essentialisation des identités minoritaires, qui racialise les questions sociales et politiques, communautarismes exclusifs qui divisent et opposent les citoyens, instrumentalisations cyniques de minorités supposées victimes d'une imaginaire « République blanche », attaques contre la liberté d'expression, les libertés académiques et la laïcité...

L'imprégnation décoloniale a fait surgir un nouvel espace de l'extrémisme politique: « antiracistes » racistes visant les « Blancs », gauchistes violents, islamistes plus ou moins masqués, complotistes, néoféministes misandres... Des
groupuscules identitaires extrémistes s'érigent en tribunaux d'inquisition, censurent des oeuvres et imposent des « déboulonnages ». Ces nouveaux épurateurs, mus par le ressentiment, invoquent un prétendu « antiracisme politique » pour étendre le champ de l'intimidation.

Face à la prolifération de mémoires victimaires vindicatives et politiquement instrumentalisées, Pierre-André Taguieff dresse un état des lieux, analyse sans concession les discours décoloniaux et en esquisse une généalogie : autant d'éléments pour la discussion sérieuse d'une imposture de grande ampleur.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
345p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
979-10-329-1414-4

EAN13 :
9791032914144