Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
L'invisibilité sociale

L'invisibilité sociale

PUF ,
collection Pratiques théoriques , (mars 2009)

Résumé

Cet essai propose de comprendre les différentes formes de disqualification et de ségrégation qui rendent certains invisibles : déni de reconnaissance et conséquence d'une désoeuvrement social. Peut-on alors se demander à quelles conditions politiques revenir de manière critique sur une telle invisibilité ? L'auteur confronte les sources contemporaines de la théorie sociale et de la phénoménologie. ©Electre 2021

19,50 € 18,53 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Philosophie contemporaine : auteurs ...»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Cet essai propose de comprendre les différentes formes de disqualification et de ségrégation qui rendent certains invisibles : déni de reconnaissance et conséquence d'une désoeuvrement social. Peut-on alors se demander à quelles conditions politiques revenir de manière critique sur une telle invisibilité ? L'auteur confronte les sources contemporaines de la théorie sociale et de la phénoménologie. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

La capacité de se maintenir dans l'espace public ne repose
pas uniquement sur les seules performances des sujets. Elle
dépend largement des règles sociales qui légitiment une vie ou,
au contraire, la précarisent. La visibilité et l'invisibilité ne sont
nullement des qualités naturelles mais des modes sociaux de
confirmation ou d'infirmation des existences. Le déclassement,
la relégation, l'absence de travail marginalisent les individus au
point de les effacer en les retirant de toutes les formes de participation
: le subalterne, le précaire, l'exclu sont alors de moins
en moins audibles, de moins en moins visibles. Il est urgent que
la philosophie prenne le parti des sans-voix et des invisibles si
elle veut contribuer à une critique de la normalité sociale. Pour
cela, elle doit repartir de ce que peuvent les vies ordinaires afin
de penser au plus près de leur activité : car une vie cherche
moins à être reconnue qu'à faire oeuvre, à pouvoir participer de
manière irréductible à la cité.

À la jonction de la philosophie sociale et de la philosophie
politique, cet ouvrage propose, à partir de cette question, une
discussion théorique des principales sources contemporaines
de la théorie sociale (Honneth, Butler, Nussbaum) mais aussi de
la phénoménologie (Ricoeur, Levinas, Merleau-Ponty).

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
197p

Format :
22x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-13-057347-9

EAN13 :
9782130573470