Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
L'ironie de l'histoire : pour une grammaire du phénomène totalitaire, L'illégitimité de la République : considérations sur l'histoire politique de la France au XIXe siècle (1851-1914)

L'ironie de l'histoire : pour une grammaire du phénomène totalitaire, L'illégitimité de la République : considérations sur l'histoire politique de la France au XIXe siècle (1851-1914)

Editions Dialogues , (juillet 2018)

Résumé

Normalien, agrégé et docteur en histoire, l'auteur montre que la Révolution française a su détruire l'Ancien Régime mais a été incapable de lui en substituer un autre. Ainsi, la guerre civile déchaînée après 1789 a ouvert la voie à différentes tentatives pour suspendre la République par l'exclusion ou la prise de pouvoir des extrêmes. Premier volet d'une trilogie sur les totalitarismes. ©Electre 2020

23,00 € 21,85 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 12 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Pensée politique, idéologies»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Normalien, agrégé et docteur en histoire, l'auteur montre que la Révolution française a su détruire l'Ancien Régime mais a été incapable de lui en substituer un autre. Ainsi, la guerre civile déchaînée après 1789 a ouvert la voie à différentes tentatives pour suspendre la République par l'exclusion ou la prise de pouvoir des extrêmes. Premier volet d'une trilogie sur les totalitarismes. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

On ne saurait comprendre l'épanouissement du phénomène totalitaire européen au XXe siècle si on admet, comme on le fait pour ainsi dire sans y songer en France, qu'au siècle précédent la Révolution ait abouti chez nous à fonder la République. Elle a, bien au contraire, débouché sur une interminable guerre civile entre la Gauche et la Droite qui, ouverte ou larvée, s'est très vite étendue à tout le continent. C'est à cette guerre qu'après le premier conflit mondial, les totalitarismes ont prétendu apporter leur solution, qui était de type centriste, mais par addition des extrêmes. L'originalité de la France est d'avoir échappé à cette issue, alors que c'était pourtant sa révolution qui l'avait rendue possible, parce que, grâce à sa victoire de 1918, elle est parvenue à pérenniser la réconciliation des deux partis qui était intervenue en 1914, chez elle comme chez tous les belligérants, dans l'Union sacrée. C'est donc grâce à celle-ci, et nullement grâce à la Révolution, que le régime républicain est alors devenu légitime : sur un mode, en somme, pratiquement inverse de celui qu'avaient voulu les Constituants.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
350p

Format :
21x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-36945-064-9

EAN13 :
9782369450641