Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Le jour le plus meurtrier de l'histoire de France : 22 août 1914

Le jour le plus meurtrier de l'histoire de France : 22 août 1914

Stéphane Audoin-Rouzeau

Fayard ,
collection Histoire , (octobre 2013)

Résumé

Ardenne belge, 22 août 1914. En une seule journée, 27.000 soldats français vont mourir. L’auteur revient sur cette terrible journée et en explique tous les tenants et aboutissants. ©Electre 2021

18,00 € 17,10 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Première guerre mondiale, 14/18»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Ardenne belge, 22 août 1914. En une seule journée, 27.000 soldats français vont mourir. L’auteur revient sur cette terrible journée et en explique tous les tenants et aboutissants. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

27 000 Français sont tués le 22 août 1914, le jour le
plus sanglant de l'histoire de France. C'est quatre fois
plus qu'à Waterloo, autant que durant les huit années
de la guerre d'Algérie. Avant même la bataille de la
Marne, Verdun ou le Chemin des Dames. Où donc ces
hommes ont-ils disparu ? Dans quelles circonstances ?

Un nombre de tués en une seule journée, sans
précédent dans l'histoire de France et sans exemple
depuis, ne peut être une simple bizarrerie statistique.
C'est l'ambition de ce travail d'apporter quelques
explications.

Ce cataclysme meurtrier au tout début du conflit
traduit-il les conséquences de choix individuels et
collectifs, tactiques, stratégiques ou organisationnels
erronés, ou tout simplement malheureux ? Comment
les militaires en viendront-ils à accepter que, face à
la létalité du feu au XXe siècle, le soldat ne peut plus
mener la guerre dressé sur le champ de bataille,
comme il le faisait depuis l'Antiquité, mais doit désormais
combattre enterré et dissimulé ? Pour le savoir,
il faut suivre Jean-Michel Steg dans les Ardennes
belges le matin du 22 août 1914.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
252p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-213-67780-8

EAN13 :
9782213677804