Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Journal : 1887-1910

Journal : 1887-1910

Henry Bouillier

R. Laffont ,
collection Bouquins , (novembre 2000) Poche

Résumé

Portrait d'une époque et d'un milieu, et surtout portrait d'une âme poétique jusqu'à la souffrance. ©Electre 2020

31,00 € 29,45 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Romans français et francophones»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Portrait d'une époque et d'un milieu, et surtout portrait d'une âme poétique jusqu'à la souffrance. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

«Ne pas se tromper aux figures hautaines et silencieuses : ce sont des timides», écrit Jules Renard parlant de lui. Comme tous les timides, il répugnait à se confier aux autres. Son Journal lui sert de confident, d'interlocuteur, de complice. C'est à la mémoire des feuillets qu'il remet ses pensées les plus secrètes et les plus contradictoires. Ardent dreyfusard, il écrit : «Je suis écœuré à plein cœur, à cœur débordant, par la condamnation d'Emile Zola...» Mais il confesse ailleurs : «Nous sommes tous antijuifs. Quelques-uns parmi nous ont le courage ou la coquetterie de ne pas le laisser voir.»

Il se répand en réflexions misogynes : «Si jamais une femme me fait mourir, ce sera de rire» ; «Dès qu'on dit à une femme qu'elle est jolie, elle se croit de l'esprit» ; «La femme est un roseau dépensant.» Mais n'est-ce pas pour exorciser le chant des sirènes ? «Je les aime toutes. Je fais des folies pour elles. Je me ruine en rêves.»

Anticlériclal, antireligieux convaincu, auteur de La Bigote, au Journal il confie cependant : «J'ai l'esprit anticlérical et un cœur de moine.»

Il avait une conscience amère, injuste et orgueilleuse de ses limites, mais aussi de ses qualités, celles des grands écrivains - l'humour, l'ironie, la poésie : «Les ironistes, ces poètes scrupuleux, inquiets jusqu'à se déguiser.»

Portrait d'une époque et d'un milieu, peinture des naturels du Morvan, et par-dessus tout portrait d'une âme poétique jusqu'à la souffrance, le Journal de Jules Renard est un chef-d'œuvre de la langue française et le témoignage d'un grand moraliste : «Je me fais une haute idée morale et littéraire de l'humour.»

Henry Bouillier professeur à la Sorbonne

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
1140p

Format :
20x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-221-05874-7

EAN13 :
9782221058749