COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
La légitimité démocratique : impartialité, réflexivité, proximité

La légitimité démocratique : impartialité, réflexivité, proximité

Points ,
collection Points, n° 641. Essais , (avril 2010)

Résumé

Réflexion sur la légitimité montrant qu'elle est souvent réduite à sa définition électorale. D'autres formes existent, qui permettent un pluralisme d'autorités dans la vie politique. Elles procèdent de 3 principes : la proximité, l'impartialité et la réflexivité. L'histoire des débats qui ont marqué cette construction d'une légitimité multiple et partagée éclaire les mutations de la vie publique. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Pensée politique, idéologies»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Réflexion sur la légitimité montrant qu'elle est souvent réduite à sa définition électorale. D'autres formes existent, qui permettent un pluralisme d'autorités dans la vie politique. Elles procèdent de 3 principes : la proximité, l'impartialité et la réflexivité. L'histoire des débats qui ont marqué cette construction d'une légitimité multiple et partagée éclaire les mutations de la vie publique. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

La légitimité démocratique

Le peuple est la source de tout pouvoir démocratique. Mais l'élection ne garantit pas qu'un gouvernement soit au service de l'intérêt général, ni qu'il y reste. C'est pourquoi un pouvoir n'est désormais considéré comme pleinement démocratique que s'il est soumis à des épreuves de contrôle et de validation à la fois concurrentes et complémentaires de l'expression électorale majoritaire. Il doit se plier à un triple impératif de mise à distance des positions partisanes et des intérêts particuliers (légitimité d'impartialité), de prise en compte des expressions plurielles du bien commun (légitimité de réflexivité), et de reconnaissance de toutes les singularités (légitimité de proximité). D'où le développement d'institutions comme les autorités indépendantes et les cours constitutionnelles, ainsi que l'émergence d'un art de gouvernement toujours plus attentif aux individus et aux situations particulières.

Après avoir publié La Contre-démocratie (« Points Essais », 2008), Pierre Rosanvallon propose, dans ce deuxième volet de son enquête sur les mutations de la démocratie au XXIe siècle, une histoire et une théorie de cette révolution de la légitimité.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
367p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7578-1788-4

EAN13 :
9782757817889