En avril, notre anthologie inédite de la poésie chrétienne offerte dès 30 euros d'achats !

univers suivant univers précédent
livre numérique Les Philosophes québécois et leur défense des religions

Les Philosophes québécois et leur défense des religions

Connaissances & Savoirs (janvier 2017)

Résumé

Le présent essai porte sur la question de la place de la critique des religions en philosophie et dans l'espace public. C'est une discussion franche avec des philosophes québécois qui défendent la liberté de religion comme si cette liberté était la forme exemplaire des libertés fondamentales d'une société démocratique. Les croyances religieuses échappent-elles à la science? Est-il vraiment rationnel de croire que la nature est l'oeuvre d'une intelligence surnaturelle? Pourquoi la croyance religieuse est-elle érigée en norme? Quelle est la place de la religion à l'école? Peut-on dissocier la morale de la religion? Sans aller jusqu'à conclure que les religions doivent être éliminées ou que la science détient le monopole de la vérité, il ressort de cette analyse rigoureuse que l'attitude de traitement préférentiel des religions est injuste envers les non-croyants et qu'elle est en bonne partie la cause de la querelle sur la laïcité. « La position que défend ici Doyon est somme toute pérenne : sans aller jusqu'à remonter à Lucrèce et à quelques autres auteurs de l'Antiquité, elle est nettement celle qui se déploie à partir du Siècle des Lumières, et que diversement et de manière complémentaire formulent en France des gens comme Condorcet, D'Holbach, Buisson et d'autres. L'incontournable question que nous laisse ce bel ouvrage est dès lors de savoir s'il faut modifier cette position canonique ou si ce n'est pas plutôt pour s'en être éloigné que nous faisons aujourd'hui face aux difficultés qui sont les nôtres. » - Normand Baillargeon, extrait de la préface

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Le présent essai porte sur la question de la place de la critique des religions en philosophie et dans l'espace public. C'est une discussion franche avec des philosophes québécois qui défendent la liberté de religion comme si cette liberté était la forme exemplaire des libertés fondamentales d'une société démocratique. Les croyances religieuses échappent-elles à la science? Est-il vraiment rationnel de croire que la nature est l'oeuvre d'une intelligence surnaturelle? Pourquoi la croyance religieuse est-elle érigée en norme? Quelle est la place de la religion à l'école? Peut-on dissocier la morale de la religion? Sans aller jusqu'à conclure que les religions doivent être éliminées ou que la science détient le monopole de la vérité, il ressort de cette analyse rigoureuse que l'attitude de traitement préférentiel des religions est injuste envers les non-croyants et qu'elle est en bonne partie la cause de la querelle sur la laïcité. « La position que défend ici Doyon est somme toute pérenne : sans aller jusqu'à remonter à Lucrèce et à quelques autres auteurs de l'Antiquité, elle est nettement celle qui se déploie à partir du Siècle des Lumières, et que diversement et de manière complémentaire formulent en France des gens comme Condorcet, D'Holbach, Buisson et d'autres. L'incontournable question que nous laisse ce bel ouvrage est dès lors de savoir s'il faut modifier cette position canonique ou si ce n'est pas plutôt pour s'en être éloigné que nous faisons aujourd'hui face aux difficultés qui sont les nôtres. » - Normand Baillargeon, extrait de la préface

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Format :
epub

EAN13 :
9782342150032