COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Et la lumière fut

Et la lumière fut

Jacqueline Pardon

Le Félin ,
collection Résistance , (février 2008)

L'avis de La Procure

Belle leçon de courage et d'espoir que ce témoignage de Jacques Lusseyran. Devenu aveugle à l'âge de huit ans, cette figure méconnue de la Résistance nous livre ici une incroyable leçon de vie. D'une rare qualité littéraire, ce livre est à mettre entre toutes les mains !

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Seconde guerre mondiale, 39/45»

suivant précédent

Avis des internautes (1 avis)

5

Une relecture mystique de l'épreuve: cécité et déportation

La 4ème de couverture limite le propos du livre à un témoignage sur la résistance, alors qu'il va bien au-delà: c'est une autobiographie spirituelle, un secours en remps de détresse, personnelle ou collective.
D'admirables pages, d'une spiritualité et d'une profondeur qui rejoignent tout homme.
Une leçon d'humanisme, une leçon de vie...
Merci à cet ami venu de si loin et hélas disparu!

Pascale Lambert, le 10-03-2014.     Signaler un abus

Voir plus d'avis

Résumé

L'auteur, aveugle depuis l'enfance, crée un mouvement de résistance en 1941, regroupant des élèves des lycées parisiens. Il participe à l'impression du journal clandestin "Défense de la France". Arrêté par les Allemands en 1943, il est incarcéré à Fresnes puis déporté à Buchenwald. Les Russes du camp le prennent en affection et le protègent. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

« Publié en 1953, ce livre devenu introuvable est, grâce aux Éditions du Félin, qui poursuivent un remarquable travail d'exhumation de textes ayant trait à la lutte clandestine, à nouveau disponible. Et c'est heureux tant ce texte lumineux aidera ses lecteurs à mieux comprendre les résistants, à mieux vivre peut-être aussi, tout simplement. »

Laurent Douzou, Le Monde.

« C'est un livre qui vient du fond de la nuit. Une confession bouleversante par sa simplicité, son humilité et sa portée. »

Jérôme Garcin, Le Nouvel Observateur.

En 1940, la France capitule. En 1941, Jacques Lusseyran, alors qu'il est aveugle et n'a pas 18 ans, entre en résistance en rejoignant le mouvement Défense de la France.

Le 20 juillet 1943, il est arrêté par la Gestapo, interrogé pendant des jours interminables et enfermé à Fresnes. Il sera déporté en 1944 à Buchenwald.

Comment un aveugle peut-il survivre à cet enfer ?

Grâce à la protection d'un groupe de Russes et à sa connaissance de l'allemand qui lui permettra d'informer les autres déportés des agissements des S.S.

Après un an et demi d'horreur, il est libéré et revient en France où il poursuivra ses études en affirmant ses aspirations littéraires balayées par la guerre.

Cette autobiographie est un exceptionnel exemple d'amour de la vie, de courage et de liberté intérieure face à l'adversité.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
282p

Format :
18x12cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-86645-664-5

EAN13 :
9782866456641