Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Nous, Machiavel et la démocratie

Nous, Machiavel et la démocratie

CNRS Editions ,
collection CNRS-philosophie , (septembre 2017)

Résumé

Cet essai de philosophie politique interroge le lien entre le conflit civil et l'imaginaire social dans et à partir de la pensée machiavélienne, analyse le modèle de l'espace public dissensuel et questionne le sens à redonner à la démocratie et à la vie collective. ©Electre 2021

25,00 € 23,75 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Cet essai de philosophie politique interroge le lien entre le conflit civil et l'imaginaire social dans et à partir de la pensée machiavélienne, analyse le modèle de l'espace public dissensuel et questionne le sens à redonner à la démocratie et à la vie collective. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Nous, Machiavel et la démocratie

Il est commun, aujourd'hui, d'associer la démocratie au consensus, et ce d'une double manière : d'une part en admettant qu'elle est le meilleur régime politique possible, d autre part en considérant que l'accord vaut intrinsèquement mieux que le désaccord, et l'entente que le conflit. La qualité de la démocratie tiendrait à ses débats publics, qui à la fois rendent possible la confrontation des points de vue, tout en y mettant fin par l'obtention de consensus éclairés et légitimés par la règle de la majorité.

Et si le conflit, au contraire, dans certaines conditions, devait servir de principe à la vie politique ? Il ne suffit pas de vivre en démocratie pour rendre la démocratie vivante. La démocratie n'est pas un régime mais un questionnement. Elle exige des citoyens une interrogation continue sur le bien commun à suivre.

Machiavel n'était pas un démocrate. Mais c'est étrangement en actualisant sa pensée, dans le sillage des travaux de Lefort, qu'il est possible d'associer le conflit civil avec l'imaginaire social pour redynamiser la démocratie par la tension conflictuelle entre l'idéologie et l'utopie. Penser la démocratie à partir de ce que donne à penser Machiavel : voilà ce que s'efforce de faire Sébastien Roman, pour proposer dans une perspective républicaine le modèle d'un espace public dissensuel.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
378p

Format :
23x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-271-08299-4

EAN13 :
9782271082992