Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
La malfaçon : monnaie européenne et souveraineté démocratique

La malfaçon : monnaie européenne et souveraineté démocratique

Actes Sud ,
collection Babel, n° 1349. Babel essai , (octobre 2015) Poche

Résumé

L'européisme est devenu le pire ennemi de l'Europe, déniant toute expression des souverainetés populaires. L'auteur défend l'idée d'une monnaie commune, à défaut de monnaie unique, qui serait dotée de représentants nationaux : eurofranc, euro pesetas, etc., et qui s'échangerait à taux fixe contre l'euro. La BCE prendrait alors le rôle d'un super agent de change. ©Electre 2021

8,70 € 8,27 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Economie : format poche»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L'européisme est devenu le pire ennemi de l'Europe, déniant toute expression des souverainetés populaires. L'auteur défend l'idée d'une monnaie commune, à défaut de monnaie unique, qui serait dotée de représentants nationaux : eurofranc, euro pesetas, etc., et qui s'échangerait à taux fixe contre l'euro. La BCE prendrait alors le rôle d'un super agent de change. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

La malfaçon

Monnaie européenne et souveraineté démocratique

Faut-il sortir de l'euro ? Alors que certains, à gauche, continuent de croire qu'on pourra changer l'euro austéritaire en un euro social, Frédéric Lordon considère que s'interroger sur cette question est devenu impératif, afin que le Front national ne s'en arroge pas le monopole politique. Dénonçant une Europe qui se construit sans les Européens, dans le déni absolu de toute expression des souverainetés populaires, il rappelle qu'une monnaie unique viable exige d'être parachevée par une union politique authentique... que l'européisme se contente de présupposer sur le mode de la pétition de principe.

L'urgence, politique et économique, commande donc de réexaminer de près l'option de la sortie de l'euro. Frédéric Lordon affirme qu'abandonner la monnaie européenne n'empêche pas de continuer à oeuvrer pour l'approfondissement des autres liens entre les peuples européens, et n'exclut pas non plus la possibilité de reconstruire un projet monétaire européen qui prendrait la forme d'une monnaie commune plutôt que d'une monnaie unique.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
292p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-330-05639-7

EAN13 :
9782330056391