Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
La mélodie volée du maréchal : l'incroyable histoire de Casimir Oberfeld, compositeur (malgré lui) de l'hymne pétainiste

La mélodie volée du maréchal : l'incroyable histoire de Casimir Oberfeld, compositeur (malgré lui) de l'hymne pétainiste

Archipel ,
collection Histoire , (janvier 2018)

Résumé

Après avoir composé des chansons à succès pendant l'entre-deux-guerres, comme Paris sera toujours Paris, Casimir Oberfeld voit son air d'opérette, créé en 1933, La Margoton du bataillon, plagié et son refrain transformé en Maréchal, nous voilà. Le compositeur, Juif polonais, décède pendant la marche de la mort, précédant la libération du camp d'Auschwitz. ©Electre 2021

19,00 € 18,05 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Après avoir composé des chansons à succès pendant l'entre-deux-guerres, comme Paris sera toujours Paris, Casimir Oberfeld voit son air d'opérette, créé en 1933, La Margoton du bataillon, plagié et son refrain transformé en Maréchal, nous voilà. Le compositeur, Juif polonais, décède pendant la marche de la mort, précédant la libération du camp d'Auschwitz. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

« C'est vrai », « Paris sera toujours Paris » , « Félicie aussi » ... Durant les années 1920 et 1930, Casimir Oberfeld signe les musiques de certains des refrains les plus populaires de Mistinguett, Maurice Chevalier, Fernandel et Arletty. On lui doit aussi les thèmes de nombreuses revues de music-hall et d'une soixantaine de films (Le Schpountz, Fric-Frac...).

Cruelle ironie de l'Histoire : en 1941, tandis que le compositeur est assigné à résidence à Uzerche, La Margoton du bataillon, son air d'opérette créé en 1933, est plagié et devient le refrain de « Maréchal, nous voilà ».

Ceux qui entonnent alors l'hymne vichyste ignorent que la mélodie est celle d'un juif polonais interdit de toute activité officielle. Oberfeld mourra d'épuisement en déportation à 42 ans, lors de la « marche de la mort » précédant la libération du camp d'Auschwitz - dont il a été le pianiste en 1944.

Jean-Pierre Guéno a reconstitué le parcours de ce compositeur oublié, au talent égal à celui d'un Maurice Yvain ou d'un Vincent Scotto, avec le concours de son fils Grégoire, dont il évoque aussi l'itinéraire singulier.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
182p

Format :
23x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-8098-2370-7

EAN13 :
9782809823707