Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
La métaphysique de l'idéalisme allemand (Schelling)

La métaphysique de l'idéalisme allemand (Schelling)

Pascal David, Günter Seubold

Gallimard ,
collection Bibliothèque de philosophie. Oeuvres de Martin Heidegger , (octobre 2015)

Résumé

Après les "Recherches philosophiques sur la liberté humaine" en 1936, le philosophe reprend en 1941 ses réflexions sur le traité de Schelling de 1809, qu'il considère comme le sommet de la métaphysique occidentale. M. Heidegger met l'accent sur la distinction entre fond et existence. ©Electre 2020

29,00 € 27,55 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 12 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Heidegger Martin»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Après les "Recherches philosophiques sur la liberté humaine" en 1936, le philosophe reprend en 1941 ses réflexions sur le traité de Schelling de 1809, qu'il considère comme le sommet de la métaphysique occidentale. M. Heidegger met l'accent sur la distinction entre fond et existence. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Après le grand cours de 1936 sur le traité de Schelling de 1809, les
Recherches philosophiques sur l'essence de la liberté humaine, Heidegger
remet en 1941 l'ouvrage sur le métier. Il propose ici une interprétation
«renouvelée» du traité dans lequel il voit «le sommet de la métaphysique
de l'idéalisme allemand», ou encore «le coeur de toute métaphysique de
l'Occident».

C'est dire que, loin de faire double emploi avec le cours de 1936 (dont
la traduction française a paru en 1977 sous le titre Schelling), ce cours de
1941 reprend à nouveaux frais la problématique schellingienne. Le fil
directeur de l'analyse est la distinction entre «fond» et «existence», analogue
à celle entre pesanteur et lumière. En fait d'«écrit sur la liberté»,
dit Heidegger, il serait plus pertinent d'appeler l'ouvrage «l'écrit sur le
mal», la liberté étant déterminée par Schelling comme pouvoir non du
bien ou du mal, mais du bien et du mal. C'est cette solidarité entre la
liberté et le mal qui est interrogée.

C'est aussi l'occasion, pour Heidegger, de préciser en quoi le concept
d'existence, tel qu'il l'élabore dans Être et temps, se démarque de ce
qu'entendent sous ce nom Schelling, Kierkegaard et Jaspers. Ce n'est pas
le moindre prix de ce cours que de prévenir le contresens, courant en
France, selon lequel le traité de 1927 relèverait de «philosophie de l'existence»
ou de l'«existentialisme».

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
252p

Format :
23x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-07-014836-X

EAN13 :
9782070148363