Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Mikhtav hadash : revue de réflexion pour un judaïsme ouvert. n° 8, Les justes : tsadikim

Mikhtav hadash : revue de réflexion pour un judaïsme ouvert. n° 8, Les justes : tsadikim

Hermann , (juillet 2019)

Résumé

Un dossier interrogeant la notion de juste, ou tsadik, dans le judaïsme. Les contributeurs soulignent la difficulté, voire l'impossibilité, d'en dessiner un portrait univoque en raison des multiples figures de celui-ci dans la Bible elle-même et de ses nombreux avatars à travers les siècles et les continents. ©Electre 2020

15,00 € 14,25 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Judaïsme : revues»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Un dossier interrogeant la notion de juste, ou tsadik, dans le judaïsme. Les contributeurs soulignent la difficulté, voire l'impossibilité, d'en dessiner un portrait univoque en raison des multiples figures de celui-ci dans la Bible elle-même et de ses nombreux avatars à travers les siècles et les continents. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Qui peut être appelé tsadik(« Juste ») ? Cette qualification ne devrait-elle pas être réservée à Dieu ? Pourtant, certains personnages bibliques, talmudiques voire romanesques sont dits « Justes ». À quoi peut-on les reconnaître et quelles sont leurs qualités respectives ? Qui est supérieur moralement, le repentant ou le « Juste parfait » ? Comment comprendre le thème des « 36 Justes cachés » et ses variations au cours de l'histoire ? Et si le « Juste » ne pouvait l'être que post mortem ? Enfin l'idée d'un « Juste sans Dieu » est-elle concevable ?

En hébreu, tsadik peut signifier « juste », mais également « droit », « généreux » ou « innocent ». D'ailleurs les Justes delà tradition ont des qualités différentes : la vertu pour Noé, l'hospitalité pour Abraham, l'humilité pour Joseph et la repentance pour Juda. Selon les écrits rabbiniques et cabalistiques, les Justes se reconnaissent à ce qu'ils sont mis à l'épreuve par Dieu - comme le furent Abraham et Job.

Les diverses contributions à ce dossier mettent le doigt sur la difficulté, et peut-être l'impossibilité de dessiner un portrait univoque du Juste. En effet, quoi de commun entre la figure biblique du Juste, elle-même multiple, et ses nombreux avatars à travers les siècles et les continents, jusque dans les communautés hassidiques d'Europe de l'Est et dans la littérature moderne ? Peut-être le fait qu'ils incarnent, chacun à sa façon et au-delà de la justice juridique, cette utopie de l'éthique parfaite à laquelle
aspire le judaïsme depuis toujours.

Un espace dédié à la lecture d'essais de pensée juive.

Sur André Neher, figure des études juives françaises de David Lemler et coll. Sur Une lecture du livre de Job de Yona Ghertman. Sur Mémoire et pardon de Catherine Chalier. Sur L'apologie de Mendelssohn de Eli Schonfeld. Sur Levinas et la philosophie judéo-allemande de Sophie Nordmann.

Et aussi

Côté culture, un article sur l'oeuvre du poète Yehuda Amichaï, et une recension de Juifs sans argent de Michael Gold.

Pour l'iconographie, un portfolio consacré aux oeuvres du peintre israélien Reuven Rubin, ainsi que des oeuvres du peintre Alec Borenstein.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
143p

Format :
24x20cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
979-10-370-0175-7

EAN13 :
9791037001757