Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
La noétique de Siger de Brabant

La noétique de Siger de Brabant

Vrin ,
collection Sic et non , (octobre 2016)

Résumé

Siger de Brabant, vers 1265, s'approprie l'interprétation radicale du traité "De l'âme" d'Averroès, selon laquelle l'intellect est une substance séparée, individuelle et éternelle. Sa pensée inaugure un courant à plusieurs influences qui se poursuit jusqu'à la Renaissance, poussant Thomas d'Aquin à réviser son jugement philosophique et provoquant l'intervention des autorités ecclésiastiques. ©Electre 2021

24,00 € 22,80 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Auteurs médiévaux»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Siger de Brabant, vers 1265, s'approprie l'interprétation radicale du traité "De l'âme" d'Averroès, selon laquelle l'intellect est une substance séparée, individuelle et éternelle. Sa pensée inaugure un courant à plusieurs influences qui se poursuit jusqu'à la Renaissance, poussant Thomas d'Aquin à réviser son jugement philosophique et provoquant l'intervention des autorités ecclésiastiques. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

La noétique de Siger de Brabant

Comment justifier l'union entre un intellect entièrement immatériel et une âme forme substantielle de la matière ? Tel est le problème « noétique » que pose le traité De l'âme d'Aristote : si l'âme est unie au corps, l'intellect en est « séparé » ; si le composé de l'âme et du corps est engendré et se corrompt, l'intellect, lui, « vient du dehors » et est « incorruptible ». Mais le problème ne fut pas tranché par Aristote. Le caractère aporématique du traité explique la diversité des interprétations qu'en ont donnée des commentateurs comme Théophraste, Alexandre d'Aphrodise, Thémistius, Avicenne et Averroès. C'est dans le cadre de cette tradition que les penseurs médiévaux ont examiné la nature de l'âme et de l'intellect. Leurs discussions prennent un tour dramatique lorsque Siger de Brabant, vers 1265, fait sienne l'interprétation radicale du traité De l'âme proposée par Averroès selon laquelle l'intellect est une substance séparée, unique pour tous les êtres humains et éternelle. Siger inaugure ainsi « l'averroïsme latin », un courant à plusieurs nuances qui se poursuivra jusqu'à la Renaissance ; il contraint Thomas d'Aquin à raffiner sa critique philosophique de la noétique averroïste et provoque en partie l'intervention des autorités ecclésiastiques, dont les condamnations successives ont conditionné l'exercice de la philosophie en Occident.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
270p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7116-2698-9

EAN13 :
9782711626984