COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Au nom de la religion ? : barbarie ou fraternité

Au nom de la religion ? : barbarie ou fraternité

Ed. de l'Atelier , (novembre 2016)

L'avis de La Procure

Jésuite rédacteur en chef de la revue "Études", François Euvé interroge le paradoxe dont est porteur le fait religieux, capable d'inspirer des gestes de fraternité aussi bien que des actes de barbarie. Prenant comme point de départ à sa réflexion le meurtre du père Hamel en juillet 2016, cet essai nous donne un éclairage sur le pourquoi du fondamentalisme, sur les rapports entre l'islam et la violence ou encore sur les causes sociales de cette violence.

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Introduction aux religions, études»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L'auteur, jésuite, interroge le paradoxe qui permet des actes barbares comme des gestes humains au nom de la religion. Partant du meurtre du père Hamel en juillet 2016 et de la messe en son honneur qui réunit chrétiens et musulmans quelques jours plus tard, il évoque tour à tour les causes sociales du crime, la violence supposée de l'islam, l'impact de la religion, le vertige fondamentaliste, etc. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

L'assassinat par deux jeunes djihadistes du père Hamel le 26 juillet 2016 à Saint-Étienne-du-Rouvray, précédé par l'attentat de Nice, a saisi d'effroi l'opinion publique. Dépassant la colère et le désir de vengeance, des chrétiens et des musulmans ont assisté ensemble à la messe dominicale. Comment comprendre qu'un acte aussi barbare et des gestes aussi fraternels puissent être tous commis au nom de la religion ?

François Euvé interroge ce paradoxe. Réduire les crimes des djihadistes à des causes sociales masque ce qui, dans leur rapport au Coran, les conduit à commettre l'ignoble en invoquant Allah. En conclure que l'Islam est intrinsèquement violent est aussi réducteur. La question majeure est celle de Dieu : est-il un être omnipotent dont la volonté s'impose aux hommes au mépris de leur liberté et de leur dignité ou fait-il place à la raison humaine ? L'Interrogation dépasse l'Islam et touche toutes les religions. Après un XXe siècle où la violence de masse avait des motivations a-religieuses (la « race supérieure », « l'homme nouveau »), pourrait survenir un XXIe siècle où, mue par un vertige fondamentaliste, la barbarie serait commise au nom de Dieu.

Loin de se résigner à cette perspective tragique, cet essai stimulant invite à reconsidérer le rapport des religions à la vérité. Et si, au lieu d'être chosifiée comme une idole, la vérité se faisait dans le dialogue, en marchant avec l'autre, qu'il croie ou non en Dieu ?

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
158p

Format :
20x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7082-4516-3

EAN13 :
9782708245167