Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Lux ex oriente ! : ni vers Jérusalem, ni vers La Mecque, mais vers l'Orient = La lumière vient de l'Orient

Lux ex oriente ! : ni vers Jérusalem, ni vers La Mecque, mais vers l'Orient = La lumière vient de l'Orient

Claude Barthe

Dominique Martin Morin , (août 2018)

Résumé

L'orientation géographique des églises vers l'Est et l'orientation liturgique qui traduisaient l'attente du retour du Christ ont été abandonnées, l'une à la fin du Moyen Age, l'autre avec le concile Vatican II. Le Frère de saint Jean rappelle leur origine et leur sens. Il invite à se tourner vers le Christ et à manifester son espérance en sa venue par un geste approprié dès la prière du matin. ©Electre 2021

14,50 € 13,78 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Liturgie : réflexion»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L'orientation géographique des églises vers l'Est et l'orientation liturgique qui traduisaient l'attente du retour du Christ ont été abandonnées, l'une à la fin du Moyen Age, l'autre avec le concile Vatican II. Le Frère de saint Jean rappelle leur origine et leur sens. Il invite à se tourner vers le Christ et à manifester son espérance en sa venue par un geste approprié dès la prière du matin. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

« Tournons-nous à nouveau vers le Seigneur ! Depuis le jour de son baptême, le chrétien ne connaît qu'une Direction : l'Orient ».

(Cardinal Robert Sarah, III Sacra Liturgia, Londres, 2016.)

Le soleil se lève à l'est. Le Christ, vraie Lumière, élevé aux deux à l'orient de la Ville sainte, est pour les chrétiens le véritable Orient. Après son Ascension, ses disciples se tournent vers l'est pour prier. Jusqu'à la fin du Moyen Âge, l'Église manifeste ainsi l'attente de son retour. Avec la naissance de l'humanisme et du protestantisme, pour des considérations profanes, l'orientation géographique des églises est relativisée voire ignorée. L'orientation liturgique est néanmoins respectée jusqu'au concile Vatican II. Dès la fin du Concile, celle-ci est aussi abandonnée pour des célébrations davantage tournées vers l'homme.

Face à cette désorientation de la liturgie, de nombreuses réactions se sont manifestées. Mais la participation à une célébration ad orientem, même dans sa forme traditionnelle, suffit-elle pour exprimer une véritable attente du retour du Christ ? N'est-il pas nécessaire, dans un monde si fasciné par les oeuvres de l'homme, que le chrétien reprenne en compte l'univers créé ? Immergé dans ses relations humaines, confronté aux adeptes d'autres religions, il est vital pour sa Foi qu'il se tourne vers Celui dont le soleil levant est signe et rappel de son Espérance. C'est un geste adéquat à son attente du Seigneur, dès sa prière matinale.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
173p

Format :
19x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-85652-404-4

EAN13 :
9782856524046