Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
La paix de la foi; Suivi de Lettre à Jean de Ségovie

La paix de la foi; Suivi de Lettre à Jean de Ségovie

Hervé Pasqua

Téqui , (octobre 2008)

Résumé

Texte écrit en 1453, année durant laquelle Constantinople tombe aux mains des Ottomans tandis que l'Europe chrétienne s'apprête à prendre les armes. Le cardinal de Cues, considérant que la charité doit commander l'entente entre chrétiens et musulmans, prône une réconciliation. Contient en annexe sa lettre à Jean de Ségovie dans laquelle il explique les intentions qui l'animent. ©Electre 2021

16,00 € 15,20 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Auteurs médiévaux»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Texte écrit en 1453, année durant laquelle Constantinople tombe aux mains des Ottomans tandis que l'Europe chrétienne s'apprête à prendre les armes. Le cardinal de Cues, considérant que la charité doit commander l'entente entre chrétiens et musulmans, prône une réconciliation. Contient en annexe sa lettre à Jean de Ségovie dans laquelle il explique les intentions qui l'animent. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

À l'heure où Nicolas de Cues écrit le « De pace fidei » en 1453, Constantinople tombe aux mains des Ottomans. L'Europe chrétienne, en émoi, s'apprête pour se défendre à prendre les armes. Le cardinal de Cues, conscient que la charité doit commander l'entente entre Chrétiens et Musulmans, travaille alors à une réconciliation par-delà toute solution exclusivement politique, c'est-à-dire armée.

Dans sa Lettre à Jean de Ségovie, traduite en annexe, il exprime sa confiance : « Si nous procédons selon la doctrine du Christ, nous ne nous tromperons pas, mais son Esprit parlera par notre bouche et aucun adversaire du Christ ne pourra lui résister ; mais si nous choisissons d'attaquer par une invasion en armes, nous devons craindre en usant de l'épée, de périr par l'épée. »

Dans ces lignes, Nicolas révèle l'intention qui l'anime. Homme de paix, il préfère « dialoguer plutôt que guerroyer », sûr que la religion unit les hommes parce que Dieu est unique.

La paix de la foi, traduite et présentée par Hervé Pasqua, se situe dans la lignée des « Dialogues entre un philosophe, un juif et un païen » d'Abélard et du « Livre du gentil et des trois païens » de Raymond Lulle. Elle inspirera Pic de la Mirandole et Marsile Ficin et annonce le « Projet de paix perpétuelle » de Kant.

Cette oeuvre magistrale s'inscrit dans le cadre du dialogue entre les religions et particulièrement, entre le Christianisme et l'Islam.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
191p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7403-1451-5

EAN13 :
9782740314517