COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Parerga et Paralipomena

Parerga et Paralipomena

Didier Raymond, Auguste Dietrich, Jean Bourdeau

R. Laffont ,
collection Bouquins , (janvier 2020)

Résumé

Ecrits complémentaires à "Le monde comme volonté et comme représentation", publiés en 1851. A. Schopenhauer y aborde des sujets variés tels que l'histoire de la philosophie et sa dénaturation universitaire, la nature du monde et de la vie, la religion, les prêtres, les conditions de la sagesse, l'éthique, la langue et le style, la logique, la politique, l'esthétique et les femmes. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Schopenhauer Arthur»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Ecrits complémentaires à "Le monde comme volonté et comme représentation", publiés en 1851. A. Schopenhauer y aborde des sujets variés tels que l'histoire de la philosophie et sa dénaturation universitaire, la nature du monde et de la vie, la religion, les prêtres, les conditions de la sagesse, l'éthique, la langue et le style, la logique, la politique, l'esthétique et les femmes. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Les Parerga et Paralipomena, titre grec qui signifie « Accessoires et Restes », connurent un immense succès en Allemagne à leur parution, en 1851, et furent traduits en France entre 1905 et 1912. Bien qu'ils comptent parmi les textes majeurs d'Arthur Schopenhauer, ils n'ont fait l'objet, depuis, que de parutions marginales. Ils offrent pourtant aux lecteurs de l'auteur du Monde comme volonté et comme représentation un véritable kaléidoscope des grands thèmes traités par le philosophe : l'ennui, le désespoir, la bouffonnerie des comportements humains. Son pessimisme, qui lui fait dire que « la vie est une affaire qui ne couvre pas ses frais », connaît ici de nouveaux développements dans ses articles Sur le suicide ou Le Néant de la vie.

Schopenhauer propose un art de vivre pour remédier à la douloureuse condition humaine, sous la forme de conseils et de recommandations, comme de pratiquer avec prudence la compagnie de femmes. L'Essai qu'il consacre à celles-ci connut un vif succès auprès d'écrivains français tels Maupassant, Zola, Huysmans et tant d'autres dont Schopenhauer a nourri la misogynie.

Evoquant l'influence considérable de la pensée de Schopenhauer sur les créateurs de son temps, Didier Raymond souligne le paradoxe qui veut que son pessimisme ait eu sur beaucoup d'entre eux « les effets bénéfiques d'une libération longtemps attendue. Sa philosophie, écrit-il, confère enfin une certitude au sentiment de désespérance, d'extrême lassitude de l'existence ».

Par sa perspicacité philosophique et sa lucidité psychologique, comme par la clarté et la lisibilité de son écriture, cet ouvrage reste à cet égard un stimulant inépuisable.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
1084p

Format :
20x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-221-06763-0

EAN13 :
9782221067635