Les frais de livraison sont à 0,01€ à partir de 49 € d'achat *hors collectivités et pour la France métropolitaine

univers suivant univers précédent
Je ne parle pas la langue de mon père; Suivi de L'arabe comme un chant secret; Suivi de Sur la colline, une koubba (inédit)

Je ne parle pas la langue de mon père; Suivi de L'arabe comme un chant secret; Suivi de Sur la colline, une koubba (inédit)

Marie-Hélène Lafon, Sébastien Pignon

Bleu autour ,
collection Classiques Bleu autour , (novembre 2016)

Résumé

Née d'un père algérien et d'une mère française, l'auteure a passé son enfance dans l'ancienne colonie avant d'arriver en France. Elle cherche à redonner vie au passé et à rendre hommage à son père en mêlant mémoire et imaginaire, ce qui donne à ses récits les couleurs d'une rêverie pleine de sensibilité. Ouvrage complété de textes d'écrivains et d'universitaires analysant les thèmes de son oeuvre. ©Electre 2019

26,00 € 24,70 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Née d'un père algérien et d'une mère française, l'auteure a passé son enfance dans l'ancienne colonie avant d'arriver en France. Elle cherche à redonner vie au passé et à rendre hommage à son père en mêlant mémoire et imaginaire, ce qui donne à ses récits les couleurs d'une rêverie pleine de sensibilité. Ouvrage complété de textes d'écrivains et d'universitaires analysant les thèmes de son oeuvre. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Je ne parle pas la langue de mon père

suivi de L'arabe comme un chant secret

Sur la colline, une koubba

Je ne parle pas la langue de mon père et L'arabe comme un chant secret sont deux récits qui se répondent et donnent la clé de l'oeuvre de Leïla Sebbar.

Ils témoignent de son obstination d'écrivain face à cette question pour elle lancinante, depuis l'Algérie coloniale où elle est née d'un père algérien et d'une mère française, jusqu'à Paris où elle écrit son père dans la langue de sa mère : comment vivre séparée du roman familial de « l'étranger bien-aimé » qui, par son silence, l'a tenue à distance ? Cette question que l'exil exacerbe, peu l'ont explorée avec autant d'acuité que Leïla Sebbar dans ces récits devenus des classiques, ici réédités avec des textes d'écrivains et universitaires, des aquarelles de Sébastien Pignon et des images de sa mythologie affective.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
285p

Format :
22x17cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-35848-052-5

EAN13 :
9782358480529