Vos frais de port à un centime pendant le confinement* !

univers suivant univers précédent
La philosophie des non-philosophes dans l’Empire romain du Ier au IIIe siècle

La philosophie des non-philosophes dans l’Empire romain du Ier au IIIe siècle

Sophie Aubert-Baillot, Charles Guérin, Sébastien Morlet

De Boccard ,
collection Orient & Méditerranée, n° 32 , (novembre 2019)

Résumé

Les contributeurs s'intéressent à la place et à l'usage de la philosophie dans les textes littéraires et historiques romains. Ils étudient les contextes, les modalités et les raisons de l'utilisation de concepts philosophiques par des auteurs non spécialistes. Les textes et la pensée de Lucain, de Calpurnius Flaccus, d'Artémidore, de Lucien ou encore d'Apulée sont abordés. ©Electre 2020

59,00 € 56,05 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Les contributeurs s'intéressent à la place et à l'usage de la philosophie dans les textes littéraires et historiques romains. Ils étudient les contextes, les modalités et les raisons de l'utilisation de concepts philosophiques par des auteurs non spécialistes. Les textes et la pensée de Lucain, de Calpurnius Flaccus, d'Artémidore, de Lucien ou encore d'Apulée sont abordés. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Présentation en français


Loin d'être l'apanage d'un cercle fermé de professionnels, la philosophie, à l'époque romaine, irrigue des textes de tous genres (rhétoriques, historiques, poétiques, dramatiques...) sous forme de réminiscences, d'allusions, de citations, de déformations et de réécritures.

C'est la centralité de la philosophie dans la vie lettrée qui est examinée dans ce livre, du début de l'époque impériale à l'aube de l'Antiquité tardive, tant dans le monde romain que dans le monde grec. Quels sont les auteurs qui, sans pour autant se définir comme les disciples d'une école ou comme des professeurs de philosophie, utilisent cette dernière ? Selon quelles modalités, pour quelles raisons, face à quel public le font-ils ? Font-ils usage d'une philosophie approximative en se contentant de recycler de simples topiques, ou développent-ils une réflexion approfondie et originale, témoignant d'une lecture précise des textes philosophiques ? En quoi consiste la philosophie de ces « non-philosophes », et quelle place cette appréhension élargie de la philosophie tient-elle dans la pensée et l'imaginaire à l'époque de l'Empire romain ?


Présentation en anglais


Far from being confined to a closed circle of professionals, philosophy in the Roman age irrigates texts of all kinds (rhetorical, historical, poetical, dramatic), through reminiscences, allusions, quotations, deformations and rewritings.

This book examines the centrality of philosophy in scholarly life, from the beginning of the imperial era to the dawn of Late Antiquity, in the Roman as well as Greek world. Who are the authors who, even though they do not claim to be disciples of a school or teach philosophy themselves, make use of philosophy ? In which ways, for which reasons, for which audience do they do so ? Do they resort to an approximate philosophy, merely recycling topical patterns, or do they engage in deep and original reflection implying a precise reading of philosophical texts ? What does this philosophy of « non-philosophers » consist in ? What is the place of this broad approach to philosophy in Roman thought and imagination during the Empire ?

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
348p

Format :
24x16cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7018-0546-5

EAN13 :
9782701805467