Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
La police des Lumières : ordre et désordre dans les villes au XVIIIe siècle

La police des Lumières : ordre et désordre dans les villes au XVIIIe siècle

Isabelle Foucher, Vincent Denis, Vincent Milliot, Bruno Ricard

Gallimard ,
Archives nationales ,
collection Livres d'art , (mars 2020)

Résumé

Un éclairage sur la naissance de la police moderne à partir des documents des Archives nationales. Conçue comme un art de gouverner, elle a plusieurs missions : l'organisation du travail, la supervision de la santé et de l'hygiène des populations, etc. Au cours du XVIIIe siècle, elle se structure et s'affirme tout en faisant l'objet de nombreux débats initiés par les philosophes. ©Electre 2020

35,00 € 33,25 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Un éclairage sur la naissance de la police moderne à partir des documents des Archives nationales. Conçue comme un art de gouverner, elle a plusieurs missions : l'organisation du travail, la supervision de la santé et de l'hygiène des populations, etc. Au cours du XVIIIe siècle, elle se structure et s'affirme tout en faisant l'objet de nombreux débats initiés par les philosophes. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Lorsque la Bastille tombe le 14 juillet 1789, c'en est fini du despotisme de la police. Lettres de cachet, mouches, espions sont devenus insupportables à un peuple en quête de liberté et d'égalité. Pourtant, l'histoire de la police de l'Ancien Régime ne peut se résumer à ce sombre portrait. Présentés pour la première fois, deux cents documents exceptionnels conservés aux Archives nationales nous plongent dans le quotidien du travail policier. On y voit Rousseau déclarer un vol de chemises, Sade protester contre son enfermement, Diderot et d'Alembert fichés, des prostituées sous contrôle. Mais l'on découvre aussi des lettres, des rapports, des projets qui dessinent une autre police, fille du siècle des Lumières. Prétendant vouloir « faire le bonheur des hommes en société », elle approvisionne les villes en blés, organise le travail ou veille à l'hygiène des populations. Cet ouvrage richement illustré offre un nouvel éclairage sur la naissance de la police moderne à la veille de la Révolution française.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
255p

Format :
26x20cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-07-288629-5

EAN13 :
9782072886294