Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Le poncif d'Adorno : le poème après Auschwitz

Le poncif d'Adorno : le poème après Auschwitz

Editions du Canoë , (octobre 2018)

Résumé

Un essai philosophique consacré aux textes d'Adorno, de Celan et de Heidegger sur les possibilités de l'art après les horreurs du nazisme. Remettant dans son contexte la formule adornienne selon laquelle écrire un poème après Auschwitz est barbare, Y. Ishaghpour explique pourquoi le poète roumain Paul Celan a cru, à tort, être celui que cette pensée visait. ©Electre 2020

15,00 € 14,25 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Un essai philosophique consacré aux textes d'Adorno, de Celan et de Heidegger sur les possibilités de l'art après les horreurs du nazisme. Remettant dans son contexte la formule adornienne selon laquelle écrire un poème après Auschwitz est barbare, Y. Ishaghpour explique pourquoi le poète roumain Paul Celan a cru, à tort, être celui que cette pensée visait. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Le Poncif d'Adorno « Écrire un poème après Auschwitz est barbare. » Ce « verdict » de Theodor Adorno, cité souvent par ouï-dire et répété à tout propos, a été transformé en poncif. Utilisé comme mantra. Sans égard au sens que la proposition, métamorphosée ainsi en « sentence », pouvait avoir pour Adorno et ce qu'elle impliquait. Il est indispensable donc d'en voir le contexte. Il faut surtout relire d'autres écrits d'Adorno consacrés à cette question fondamentale et paradoxale : l'impossibilité et, en même temps, la nécessité de l'art dans un monde qui a survécu à sa propre ruine. Poète d'un tel monde, Paul Celan a cru, à tort comme on peut le constater, que c'était lui qui avait été visé par « le verdict ». La conception paradoxale de l'art que cela impliquait a métamorphosé sa poésie. Et il attendait d'Adorno - disparu avant de pouvoir le faire - qu'il consacre un livre à ses poèmes. Ce sont des heideggériens qui ont écrit de tels livres, en faisant de Celan « le poète de Heidegger ». Tout à l'opposé donc du supposé « verdict » d'Adorno - utilisé ainsi pour le discréditer avec toute la « théorie critique » -, en allant jusqu'à transformer Heidegger, à cause même de ses « errances », et parce qu'il serait seul à l'écoute de « La Poésie du monde », « le philosophe ayant sauvé "Auschwitz" ».

Ce qui exige un retour sur sa philosophie.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
91p

Format :
19x12cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-490251-03-1

EAN13 :
9782490251032