COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Le pont d'Andau : la révolution hongroise vue par les réfugiés

Le pont d'Andau : la révolution hongroise vue par les réfugiés

Grégoire Ladrange

Omblage éditions , (avril 2017)

Résumé

L'histoire de la tentative de révolution hongroise en octobre 1956, écrasée par l'armée russe quelques semaines plus tard. Les Hongrois fuient alors vers l'Autriche, empruntant le pont d'Andau. L'écrivain qui se trouvait près de la frontière autrichienne, recueille le témoignage des réfugiés dont il tire ce récit historique. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L'histoire de la tentative de révolution hongroise en octobre 1956, écrasée par l'armée russe quelques semaines plus tard. Les Hongrois fuient alors vers l'Autriche, empruntant le pont d'Andau. L'écrivain qui se trouvait près de la frontière autrichienne, recueille le témoignage des réfugiés dont il tire ce récit historique. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

En novembre 1956, la Hongrie, libérée par les troupes soviétiques de la dictature de Horthy et de l'occupation nazie, est sous le joug d'une nouvelle oppression : la presse et les élections libres ont été abolies, l'industrie réorientée pour servir les besoins du bloc de l'Est, et les opinions contraires réprimées par une brutale police politique, l'ÁVO. C'est alors qu'une manifestation étudiante à Budapest, bientôt suivie d'un soulèvement des ouvriers de l'île de Csepel, se transforme en révolte armée qui renverse ce régime fantoche et chasse les troupes russes stationnées dans la ville.

Pendant quelques semaines, les Hongrois rêvent d'un socialisme à visage humain, qui servirait vraiment les intérêts du peuple. Puis les troupes soviétiques reviennent pour une répression excessive et sanglante. Après une résistance désespérée, les Hongrois fuient. Plus de 200 000 quittent le pays. 70 000 d'entre eux passent par une passerelle oubliée vers la frontière autrichienne, le pont d'Andau. James Michener, alors correspondant en Autriche, s'y rend, aidant les réfugiés qui ont franchi les marécages hongrois à pied au plus dur de l'hiver. Il recueille et vérifie leurs histoires, et livre en 1957 ce témoignage vivant et passionné de l'espoir et du courage d'un peuple

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
301p

Format :
22x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
979-10-96997-00-8

EAN13 :
9791096997008