Vos frais de port à 0,01 € pour tout achat supérieur à 49€*

univers suivant univers précédent
Populisme : les demeurés de l'histoire

Populisme : les demeurés de l'histoire

Rocher , (janvier 2015)

L'avis de La Procure

La philosophe interroge la mise au ban des partis ou mouvements politiques définis comme populistes et souligne ici le manque de tolérance de la démocratie à leur égard et la désignation inappropriée du terme "populisme", impliquant selon elle un jugement de valeur. Un essai subtil et fin.

17,90 € 17,01 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Philosophie contemporaine : auteurs ...»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Réflexion de la philosophe sur la mise au ban des partis ou mouvements politiques dits populistes. Elle démontre que l'utilisation du terme populiste comprend un jugement de valeur et découle d'un manque de tolérance des démocraties. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Populisme les demeurés de l'histoire

Le « populisme » évoque un courant d'opinion fondé sur l'enracinement (la patrie, la famille) et jugeant que l'émancipation (mondialisation, ouverture) est allée trop loin. Si le « populisme » est d'abord une injure, c'est que ce courant d'opinion est aujourd'hui frappé d'ostracisme.

Cet ouvrage a pour but de montrer sur quoi repose cet ostracisme, ses fondements et ses arguments. Et les liens entre le peuple et l'enracinement, entre les élites et l'émancipation.

Il est normal qu'une démocratie lutte en permanence contre la démagogie, qui représente depuis l'origine sa tentation, son fléau mortifère. Mais une démocratie qui invente le concept de populisme, autrement dit, qui lutte par le crachat et l'insulte contre des opinions contraires, montre qu'elle manque à sa vocation de liberté.

Le populisme est le sobriquet par lequel les démocraties perverties dissimulent vertueusement leur mépris pour le pluralisme.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
267p

Format :
21x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-268-07643-1

EAN13 :
9782268076430