Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Pourquoi se référer au passé ?

Pourquoi se référer au passé ?

Claudia Moatti, Michèle Riot-Sarcey

Ed. de l'Atelier ,
collection Histoire , (janvier 2018)

Résumé

En analysant certaines périodes historiques, telles que la famine en Irlande entre 1845 et 1851 ou les destructions d'églises pendant la Commune, les contributeurs montrent comment l'utilisation du passé est destinée à légitimer des moments d'histoire afin de servir une cause dans le temps présent. ©Electre 2021

25,00 € 23,75 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Historiographie méthodologie»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

En analysant certaines périodes historiques, telles que la famine en Irlande entre 1845 et 1851 ou les destructions d'églises pendant la Commune, les contributeurs montrent comment l'utilisation du passé est destinée à légitimer des moments d'histoire afin de servir une cause dans le temps présent. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Construction de mythes, évocation d'un âge d'or, interprétation à des fins de propagande... Quand le passé est convoqué, c'est souvent pour légitimer, figer et déformer des moments d'histoire, dont l'usage au présent vise à servir une cause.

Cet ouvrage, fruit d'un travail collectif mené depuis plusieurs années, tente de penser une autre relation au passé à l'aide de la notion de « référence » : il s'agit de saisir la façon dont le passé est parfois « réactivé » par des sujets qui se le réapproprient. Moteur d'action et opérateur de pensée, ce passé dynamique, inachevé, subsiste en effet dans les mémoires « souterraines » d'un collectif, où, à la fois rêvé et perdu, il attend son actualisation.

Chaque chapitre du livre analyse un moment historique à la lumière de cette notion de référence : la Grande Famine en Irlande entre 1845 et 1851, les destructions d'églises pendant la Commune, le coup d'État du 6 septembre 1930 en Argentine, la notion de « martyr » dans la Tunisie contemporaine, celle de « peuple » en Italie au milieu du XIVe siècle...

Élaborer la notion de référence, c'est repenser notre façon de faire de l'histoire : c'est restituer à la connaissance du passé tout son potentiel critique, qu'il s'agisse d'y trouver ces références nécessaires à l'action, ces possibles contenus dans les expériences d'hier, ou d'échapper au tragique re-jeu du passé.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
363p

Format :
20x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7082-4556-2

EAN13 :
9782708245563