Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Le pouvoir marchand : corps et corporatisme à Paris sous l'Ancien Régime

Le pouvoir marchand : corps et corporatisme à Paris sous l'Ancien Régime

Champ Vallon ,
collection Epoques , (janvier 2021)

Résumé

A partir d'archives inédites, dont celles de la fédération des Six Corps des marchands de Paris, première force économique du royaume sous l'Ancien Régime, l'historien éclaire les relations, entre dialogue et rapports de force, du corporatisme institutionnalisé à l'Etat absolu en construction, depuis le règne de Henri IV jusqu'à la suppression des corporations par Turgot en 1776. ©Electre 2021

30,00 € 28,50 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

A partir d'archives inédites, dont celles de la fédération des Six Corps des marchands de Paris, première force économique du royaume sous l'Ancien Régime, l'historien éclaire les relations, entre dialogue et rapports de force, du corporatisme institutionnalisé à l'Etat absolu en construction, depuis le règne de Henri IV jusqu'à la suppression des corporations par Turgot en 1776. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Le pouvoir marchand

L'ambition de ce livre est née du constat d'une lacune dans l'étude des sociétés urbaines des XVIIe et XVIIIe siècles, appréhendées à partir des corps et des communautés de métier. Leur histoire et leur développement, jusqu'à leur disparition, croisent l'histoire de la propriété des matières et des droits, celle de la segmentation du travail (l'atelier, la boutique, le magasin, la manufacture), mais aussi celle de l'apprentissage, des relations avec la monarchie.

Dans le cadre de la capitale française, dans la multiplicité des documents où les corporations sont impliquées, revient un nom, récurrent, celui d'une fédération, très puissante, de six métiers différents : les « Six Corps des Marchands ». Cette fédération de métiers est composée des drapiers, des épiciers-apothicaires, des merciers, des pelletiers, des bonnetiers et des orfèvres. Ils sont les héros de ce livre, non seulement comme acteurs oubliés de la vie parisienne ordinaire, mais aussi comme exemple sans pareil d'une alliance entre métiers, privilèges et forces financières, en quête d'un véritable pouvoir marchand sur Paris.

Trois ensembles de questions ont guidé l'enquête :

. Tous les métiers jurés répondaient-ils au même modèle ? Acceptaient-ils de se reconnaître sous un même dénominateur : une communauté humaine chargée d'exercer un privilège sur la production ?
. Doit-on réduire leur activité à une approche simplement économique ? En quoi leur rôle se devait-il d'être politique mais aussi social, fiscal, civique, religieux ? Qu'organisaient-ils ensemble au coeur des villes ?
. Comment assuraient-ils leur autorité sur les populations ? Quelle était leur relation avec les municipalités, la police, l'échiquier des tribunaux royaux ?


En unissant l'histoire de l'économie et l'histoire des institutions politiques, il s'agit de comprendre les liens entretenus entre le droit, la qualité des marchandises, les normes imposées par l'État royal, le commerce incorporé, les statuts et les usages professionnels, la reproduction sociale ; mais aussi d'interroger la crise de ce système, jusqu'à sa suppression en 1776 sous le coup des réformes libérales du ministre Turgot.

En restituant toutes les luttes qui à Paris entourent alors les simples mots de « corps », de « marchand », d'« artisan », il devient possible de saisir la nature du corporatisme d'Ancien Régime, de son fonctionnement profondément dynamique et conflictuel, loin de la vision consensuelle véhiculée par le mot de « corporations ».

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
512p

Format :
24x16cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
979-10-267-0948-0

EAN13 :
9791026709480