Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Pouvoir et religion en Europe : XVIe-XVIIIe siècle

Pouvoir et religion en Europe : XVIe-XVIIIe siècle

Armand Colin ,
collection Collection U. Histoire , (août 2013)

Résumé

Un point sur les relations entre Etat et Eglise en Europe du XVIe au XVIIIe siècle. ©Electre 2021

29,40 € 27,93 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

Indisponible chez l'éditeur

Je commande exemplaire(s)

Achat impossible

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «XVIIème siècle : généralités»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Un point sur les relations entre Etat et Eglise en Europe du XVIe au XVIIIe siècle. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Si le religieux est aujourd'hui affaire personnelle et n'est pas
censé interférer avec le politique, il en allait tout autrement
dans l'Europe moderne.

Dans l'ancien monde, où la religion était structurante et
commandait à tout et tous, le christianisme a forgé des
concepts essentiels à la régulation des sociétés. Trois
principes ont façonné les rapports entre Églises et États :
l'autorité vient de Dieu, les pouvoirs temporel et spirituel
sont indépendants, les fins humaines sont subordonnées
aux spirituelles. Ce cadre restait toutefois assez large pour
justifier des politiques différentes. Les théologiens n'ont pas
dicté une réponse unique quand le souverain, fût-il le pape,
se trouva confronté à un conflit.

Déstabilisées par les réformes du XVIe siècle, les monarchies
surent tirer profit de la dislocation de la Chrétienté latine,
abandonnant la guerre religieuse pour la raison d'État. Aux
siècles suivants, alors que le désenchantement du monde
ôtait à la Création son aspect magique, l'essor du rationalisme
contribua autant à extraire la religion du champ politique
qu'à asseoir la tutelle de l'État sur l'Église.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
301p

Format :
24x16cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-200-27213-8

EAN13 :
9782200272135