COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Le premier jour de la semaine : dimanches du pommier

0

Donner mon avis

Coup de coeur LaProcure.com

Le premier jour de la semaine : dimanches du pommier

François Cassingena-Trévedy

Ad Solem ,
collection Poésie , (décembre 2010)

L'avis de La Procure

Le Premier Jour de la semaine, de Jean Maison, est un magnifique recueil de poesie où se melent intimement ode a la nature et louange a la création. Un arbre, un pommier, est au centre de ces méditations poe tiques et spirituelles. Il est l'elan de vie sans cesse renouvele qui traverse les saisons. Nous sommes ici convies a considerer autrement notre rapport au temps, a la nature, a en accepter les lenteurs et à en découvrir le reconfort. Magnifique...

Recommandé par :
La Croix

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Spiritualité par auteurs L - M»

suivant précédent

Coup de cœur du libraire

Il est toujours singulier quand la lecture fait ressurgir de vieilles impressions, de lointains souvenirs qui ont le goût du bonheur simple et juste. Cette émotion, puisque c'est bien de cela dont il s'agit ici, devient alors le moteur d'une irrépressible envie de lire et vous fait plonger dans un délice dont nul ne peut vraiment comprendre l'origine. Le premier jour de la semaine, de Jean Maison, est un magnifique recueil de poésie où se mêle intimement ode à la nature et louange à la Création. Un arbre, un pommier, est au centre de ces méditations poétiques et spirituelles. Il est l'élan de vie sans cesse renouvelé qui traverse les saisons. Nous sommes ici conviés à considérer autrement notre rapport au temps et à la nature. C'est une invitation à retrouver un regard neuf, plein de la fraîcheur de l'enfance et à accepter de se laisser porter par ce temps qui passe, d'en accepter les lenteurs et d'en découvrir le réconfort. Magnifique...

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Treize méditations dans lesquelles le poète contemple l'essence de l'homme, de l'arbre, le monde et le temps qui passe. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Dimanches du pommier

De l'est, s'étire la verdure gelée. Le pommier ouvre ses bras au mouvement des pentes. L'étoile est désormais dans son éternité. Le jour plein comble cette épiphanie de repos et de présents. La lumière révélée au monde change notre perception sans en altérer la nature. Ce qui se manifeste, c'est notre écoute de l'immanence. Une étoile s'est levée ici, dans la maison du pain, comme partout sur la terre et sur les dimanches de l'univers, sur chaque jour de la semaine. Elle porte à travers les saisons la véracité de l'instant, cette apocalypse de l'heure qui forme le mouvement de la vie. Le Seigneur guérit, il impose les mains, il parle avec autorité et douceur. Il est venu avec la liberté dans les paumes.

Enfant, clé de la marche, de l'agneau abandonné à la sauvagerie des hommes. Nous espérons une parole, une pèlerine. Il faut attendre en sursis cette lumière bleue surgie qui fixe sa redoute, les oiseaux revenus à leur aire. À la vitesse de la navette du tisserand, voici le Verbe. C'est de liberté qu'il faut vivre, comme un enfant qui découvre la neige, dans la gloire de la terre sainte.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
63p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-940402-79-5

EAN13 :
9782940402793