Considérations sur la France - Joseph de Maistre

Considérations sur la France

Joseph de Maistre

Bartillat | octobre 2017
11,40 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
LIBRAIRIES PARTICIPANTES
Paris VIᵉ, Paris VIIIᵉ, Paris XVIIᵉ, Paris Vᵉ
Versailles, Pontoise, Lyon 2ᵉ, Lyon 6ᵉ...
Voir les disponibilités en librairie
12,00 €
Disponibilité en ligne
En stock
Expédié sous 48 h
 Ajouter à ma liste d'envies

Ce que dit l'éditeur

Considérations sur la France

Dans les Considérations sur la France, Joseph de Maistre livre son regard implacable sur les événements de la Révolution française. Il en analyse les causes et s'interroge sur les sources du pouvoir royal et les conditions d'un rétablissement monarchique en France. Dans ce livre paru en 1797, il prévoit le retour du roi et la faillite de la Constitution de 1795.

Dès sa sortie, cet essai lucide et prophétique suscita un vif intérêt. Il s'inscrivit parmi les classiques de la philosophie politique et ne cessa jusqu'à aujourd'hui d'exercer une profonde influence. Pour Joseph de Maistre, la « contre-révolution ne sera point une révolution contraire, mais le contraire d'une révolution ». Considérations sur la France n'a rien perdu de son actualité.

Résumé

Paru en 1797, cet ouvrage est une analyse des causes de la Révolution française, des sources du pouvoir royal et des conditions d'un rétablissement monarchique en France. L'auteur s'inscrit en opposition au manifeste de ralliement à la République publié par B. Constant. C'est le principe monarchique qui lui importe le plus, quelle que soit la personnalité du souverain. ©Electre 2023

Caractéristiques

Auteur(s)
Éditeur(s)
Date de parution
octobre 2017
Collection(s)
Omnia
Rayon
Joseph de Maistre
Contributeur(s)
Pierre Manent (Préfacier)
EAN
9782841006359
Nombre de pages
184 pages
Reliure
Broché
Dimensions
18.0 cm x 11.0 cm x 1.1 cm
Poids
107 g
nothumb-auteur.jpg

À propos de l'auteur

Joseph de Maistre

Joseph de Maistre a vécu une période de troubles qui a vu son pays, la Savoie, perdre son indépendance et l'a contraint à un long exil en Italie et en Suisse. Cette situation lui inspire plusieurs livres de réflexion politique qui rencontrent un large écho. La Savoie rétablie dans ses droits à la chute de Napoléon deviendra française en 1860.