L'Evangile du démon : la possession diabolique d'Aix-en-Provence (1610-1611) - Jean-Raymond Fanlo

L'Evangile du démon : la possession diabolique d'Aix-en-Provence (1610-1611)

Jean-Raymond Fanlo

Champ Vallon | janvier 2017
25,65 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
LIBRAIRIES PARTICIPANTES
Paris VIᵉ, Paris VIIIᵉ, Paris XVIIᵉ, Paris Vᵉ
Versailles, Pontoise, Lyon 2ᵉ, Lyon 6ᵉ...
Voir les disponibilités en librairie
27,00 €
Disponibilité en ligne
à commander
Expédié sous 8 j
 Ajouter à ma liste d'envies

Ce que dit l'éditeur

L'Évangile du démon

En 1610, les crises d'une jeune ursuline conduisent à un diagnostic de possession démoniaque. Au cours des exorcismes pratiqués, les diables parlent longuement, révèlent qu'Henri IV est un martyr, que l'Antéchrist est né, que la fin du monde est proche. Ils accusent aussi un curé marseillais d'avoir ensorcelé et livré au sabbat la jeune femme. Début 1611, la justice d'Aix est saisie et, au terme d'un procès aberrant, le curé est brûlé vif.

Faisant apparaître les arrière-plans millénaristes d'un procès qui cherche à sacraliser un État devenu fragile, cette étude d'une affaire mise au service de la monarchie pour refonder la foi et le catholicisme démonte aussi les mécanismes de l'invention d'une fiction collective dont le modèle sera reproduit par les répliques de Loudun, Louviers et Auxonne. Prenant le risque d'une approche transdisciplinaire (historique, littéraire, anthropologique, psychologique...), cette étude veut approcher la complexité du phénomène et sa plasticité, approcher, en somme, la complexité d'un moment de fiction partagée qui se décline sous différentes formes, du happening des exorcismes au procès ou à la rédaction des livres, et qui mobilise différents types d'acteurs, victimes non consentantes, possédées à la fois manipulées et manipulatrices, exorcistes tout à la fois scénaristes, acteurs, abuseurs abusés, public crédule, auteurs.

Résumé

L'histoire du procès orchestré contre un prêtre marseillais, accusé d'avoir ensorcelé et livré au sabbat une jeune ursuline. En 1611, il est condamné à être brûlé vif par la Cour de justice d'Aix-en-Provence. L'auteur montre comment cette affaire a été utilisée par la monarchie pour asseoir son pouvoir et refonder la foi catholique. Il démonte les mécanismes de l'invention d'une fiction collective ©Electre 2023

Caractéristiques

Auteur(s)
Éditeur(s)
Date de parution
janvier 2017
Collection(s)
Epoques
Rayon
Histoire religieuse du XVIIe s.
EAN
9791026704553
Nombre de pages
329 pages
Reliure
Broché
Dimensions
25.0 cm x 16.0 cm x 2.4 cm
Poids
532 g