L'unique Christ : la symphonie différée - Christian Duquoc

L'unique Christ : la symphonie différée

Christian Duquoc

Cerf | septembre 2002
26,60 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
LIBRAIRIES PARTICIPANTES
Paris VIᵉ, Paris VIIIᵉ, Paris XVIIᵉ, Paris Vᵉ
Versailles, Pontoise, Lyon 2ᵉ, Lyon 6ᵉ...
Voir les disponibilités en librairie
28,00 €
Disponibilité en ligne
En stock
Expédié sous 48 h

Ce que dit l'éditeur

Le doute s'insinue. La grande fresque christique d'un projet commun unissant histoire humaine et devenir cosmique, réconciliant judaïsme et christianisme, menant à leur terme la convergence des religions, semble illusoire. Jésus arraché par Dieu à la mort n'a pas accompli le rêve prophétique évoqué dans les hymnes des épîtres de la captivité. Le don de son Esprit n'a pas éliminé les fractures : les divisions sont actives, elles dégénèrent souvent en hostilité.

Doit-on rejeter hors de notre monde l'utopie de l'unité ? Elle meut l'œcuménisme, elle incite au dialogue avec le judaïsme, elle accélère les échanges interreligieux : elle n'est pas inerte.

Faut-il renoncer au sens global de l'histoire ? Il a dynamisé la culture occidentale : ce n'est pas dérisoire. Faut-il abandonner l'intuition d'une direction unique de l'évolution universelle ? L'utopie de l'unité ne serait-elle que beauté vaine ou fiction nécessaire pour conjurer le désespoir ? Est-il raisonnable dans ce monde de dissémination et de violence de reconnaître au Christ ressuscité la volonté d'unifier ce qui sans cesse se fragmente ? Ne serait-ce point lui attribuer un désir prématuré ?

Un autre chemin est possible : assumer de manière positive la division. Si les fragments qui constituent notre monde sont éliminés, l'unité serait cruelle et totalitaire : elle ne permettrait pas de reconnaître leur libre singularité et d'exploiter leur richesse. Le chrétien croit à l'exécution d'une symphonie finale, il en ignore la partition, il soupçonne qu'elle n'est pas écrite. Quelques indices en laissent deviner l'éclat.

Résumé

En partant du message de la Bible, qui veut que le Christ soit l'élément unificateur d'un monde monothéiste, l'auteur élabore une réflexion autour de la division, facteur d'hostilité. Il propose un autre chemin : assumer de manière positive la division. ©Electre 2024

Caractéristiques

Auteur(s)
Éditeur(s)
Date de parution
11 septembre 2002
Collection(s)
Théologies
Rayon
Jésus de Nazareth, Jésus le Christ
EAN
9782204069717
Nombre de pages
262 pages
Reliure
Broché
Dimensions
24.0 cm x 15.0 cm x 2.5 cm
Poids
402 g
duquoc-christian.jpg

À propos de l'auteur

Christian Duquoc

Christian Duquoc, dominicain fixé à Lyon, reconnaissait plusieurs influences sur sa réflexion de théologien : les grandes oeuvres de la littérature mondiale, la théologie de la libération et le protestantisme. Tels sont les pôles qui ont enrichi son apport à la christologie.