L'Opus Dei : dans le monde et en France : pouvoir réel et histoire - Philippe Liénard

L'Opus Dei : dans le monde et en France : pouvoir réel et histoire

Philippe Liénard

Jourdan | mars 2018
19,85 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
LIBRAIRIES PARTICIPANTES
Paris VIᵉ, Paris VIIIᵉ, Paris XVIIᵉ, Paris Vᵉ
Versailles, Lyon 2ᵉ, Lyon 6ᵉ...
Voir les disponibilités en librairie
20,90 €
Disponibilité en ligne
Épuisé

Ce que dit l'éditeur

L'Opus Dei serait partout au sein des élites, puissant, Église dans l'Église selon certains, antimoderne, dominant. Quid ? Sa structure est méconnue, tout comme son pouvoir réel ; il se ramifie presque partout dans le monde (France, Belgique, Suisse, Canada...).

« La Prélature de la Sainte-Croix et Opus Dei » ne fait pas de politique ; la réalité de terrain de sa mouvance est autre. Elle formate la jeunesse et s'immisce partout où des leviers de pouvoir peuvent être actionnés. Le « chemin de sainteté » proposé déguise mal ce qui se passe : influence politique et économique, emprise liberticide, intérêts financiers.

L'ouvrage est inédit, sous la plume d'un Franc-Maçon de Haut-Grade. Cette contribution repose sur une approche originale des rapports entre l'Opus Dei et la Franc-Maçonnerie, mais surtout, elle décrit l'Opus Dei sans qu'il s'agisse de confidences d'une personne repentie ou d'un livre bénéficiant du nihil obstat de la Prélature. Il s'agit d'un livre de vérité libre et peut-être d'un décodeur pour comprendre ce qu'est en fait l'Opus Dei.

Dans certains pays, l'Opus est une secte. Au départ, fin des années 20, on parlait de « pieuse union » dans un contexte espagnol particulier. « L'OEuvre de Dieu », proche de milieux très conservateurs nantis, s'étendit et devint une Prélature personnelle du pape sous Jean-Paul II en 1982. Aujourd'hui, l'Opus Dei semble en perte de vitesse spirituelle, mais a pu se rendre fort et peser lourd sous d'autres.

L'évolution de l'Opus Dei suscite des questions et a imposé une nouvelle stratégie de communication. Pourquoi ?

Son « fondateur », Josémaria Escriva de Balaguer, auteur du livre de chevet des membres, « Chemin », a-t-il créé une « sainte mafia » catholique, une secte, une Franc-Maçonnerie blanche, l'outil d'un chemin de sainteté ou une garde blanche du pape ? Les membres de l'Opus Dei vouent à saint Escriva une admiration sans bornes.

Scandales politico-financiers, liens avec les dictatures : quelle est la réalité ? La mouvance de l'Opus travaille-t-elle au retour des valeurs fondamentales de la chrétienté ? Le libre examen n'y a pas de sens, pas plus que la liberté individuelle, mais bien l'obéissance et l'amour du Christ.

Ce livre n'est pas destiné à rassurerai se veut transparent et explicatif. L'auteur, juriste, est passionné de politique, d'Histoire et d'humanité.

Résumé

Retrace l'histoire de cette institution de l'Eglise catholique fondée par Josémaria Escriva de Balaguer au début des années 1930. L'auteur décrit sa structure, son influence politique et économique, ses relations avec la franc-maçonnerie et sa stratégie de communication. Il fait le point sur son implantation en France, en Belgique, en Suisse et au Canada. ©Electre 2024

Caractéristiques

Auteur(s)
Éditeur(s)
Date de parution
15 mars 2018
Rayon
Mouvements traditionnels
EAN
9782874664915
Nombre de pages
237 pages
Reliure
Broché
Dimensions
22.0 cm x 14.0 cm x 0.9 cm
Poids
300 g