Devoirs et délices : une vie de passeur : entretiens avec Catherine Portevin - Tzvetan Todorov

Devoirs et délices : une vie de passeur : entretiens avec Catherine Portevin

Tzvetan Todorov (Personne interviewée), Catherine Portevin (Interviewer)

Seuil | août 2002
21,18 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
LIBRAIRIES PARTICIPANTES
Paris VIᵉ, Paris VIIIᵉ, Paris XVIIᵉ, Paris Vᵉ
Versailles, Pontoise, Lyon 2ᵉ, Lyon 6ᵉ...
Voir les disponibilités en librairie
22,30 €
Disponibilité en ligne
à commander
Expédié sous 8 j

Ce que dit l'éditeur

On fait tout pour son ami comme pour soi, non par devoir mais par délice, écrivait Rousseau. A d'autres moments, le devoir s'impose, alors que le délice est absent. De l'un à l'autre oscille notre vie à tous.

«Personnage plutôt discret, Tzvetan Todorov intervient rarement pour commenter l'actualité du moment mais, par son itinéraire et ses thèmes de prédilection, il se trouve au carrefour de bien de nos interrogations contemporaines. Plus français que nombre de nos intellectuels par l'héritage qu'il assume, il est aussi le plus européen et, ce que l'on sait peu, parmi les auteurs les plus traduits dans le monde. Il défend un humanisme critique, débarrassé de la bigoterie bien-pensante des charitables.»

«Au fur et à mesure que nous avancions dans nos entretiens, je me suis aperçu que j'avais mené une vie de passeur de plus d'une façon : après avoir traversé moi-même les frontières, j'essayais d'en faciliter le passage à d'autres. Frontières d'abord entre pays, langues, cultures ; ensuite entre domaines d'étude dans le champ des sciences humaines. Mais frontières aussi entre le banal et l'essentiel, le quotidien et le sublime, la vie matérielle et la vie de l'esprit. Dans les débats, j'aspire au rôle de médiateur. Le manichéisme et les rideaux de fer sont ce que j'aime le moins.»

Résumé

T. Todorov évoque ici son évolution dans la "zone grise" du socialisme réel (en Bulgarie, pays où il enseignait à l'université avant de venir en France en 1963), ses travaux en sémiotique littéraire, ses liens avec R. Barthes, G. Genette ou R. Jakobson, sa position "antipolitique" en mai 68, puis son intérêt pour l'histoire, la morale, la politique. Plaidoyer pour un humanisme critique. ©Electre 2024

Caractéristiques

Auteur(s)
Tzvetan Todorov (Personne interviewée), Catherine Portevin (Interviewer)
Éditeur(s)
Date de parution
23 août 2002
Rayon
Essais, correspondance
EAN
9782020496926
Nombre de pages
394 pages
Reliure
Broché
Dimensions
21.0 cm x 14.0 cm x 2.5 cm
Poids
405 g
Tzvetan.jpg

À propos de l'auteur

Tzvetan Todorov

Tzvetan Todorov, qui a quitté le régime communiste de sa Bulgarie natale pour vivre à Paris, est un philosophe, historien et théoricien de la littérature, fondateur avec Gérard Genette de la revue Poétique. Il s'inscrit dans la tradition humaniste de Montaigne et Rousseau pour réfléchir à l'altérité.