Littérature universelle et littérature européenne - Victor Klemperer

Littérature universelle et littérature européenne

Victor Klemperer

Circé, Oxymoron éditions | septembre 2011
13,49 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
LIBRAIRIES PARTICIPANTES
Paris VIᵉ, Paris VIIIᵉ, Paris XVIIᵉ, Paris Vᵉ
Versailles, Pontoise, Lyon 2ᵉ, Lyon 6ᵉ...
Voir les disponibilités en librairie
14,20 €
Disponibilité en ligne
à commander
Expédié sous 8 j

Ce que dit l'éditeur

«La littérature nationale n'a plus guère de sens à présent, l'ère de la littérature universelle est à l'ordre du jour, et chacun doit à présent contribuer à accélérer l'avènement de cette ère». Ainsi s'exprimait Goethe dans un entretien avec Eckermann daté du 31 janvier 1831. Dans le contexte cosmopolite de la vie littéraire de l'époque - allemande à l'origine - et dont l'activité de traduction importante constitue un témoignage manifeste, Goethe écrivait, quelques années plus tôt, au traducteur des classiques italiens, Karl Steckfuss : «je suis persuadé qu'une littérature universelle va se constituer», et il se faisait prophète en disant : «l'Allemand peut et doit y contribuer, il aura un beau rôle à jouer dans cette entreprise» Le concept, fluctuant et ambigu, de «Weltliteratur» ou de «littérature universelle» était né.

Victor Klemperer (1881-1960), dans cet essai éclairant, écrit dans les moments de tribulations de quelqu'un qui voit se briser un à un les fondements de la culture européenne, suit les avatars de l'évolution de cette idée, de l'humus qui l'a rendue possible à son sens dernier. En forgeant le terme et le concept de littérature universelle, Goethe fut le premier à pressentir, à nommer, à véritablement montrer et à porter ainsi à la conscience générale, quelque chose qui a une réalité ensuite : la littérature européenne.

Klemperer fait ressortir les liens et les différences caractéristiques existant entre les concepts de littérature transnationale avant Goethe, à son époque et après lui. Un parcours dans lequel se retrouve, illuminée, une idée morale de l'Europe.

Résumé

Essai, paru pour la première fois dans la revue Logos en 1929, dans lequel l'écrivain et philologue allemand étudie le concept de Weltliteratur ou littérature universelle développé par Goethe à la fin des années 1820, ainsi que les sources et la postérité de cette conception d'une littérature transnationale. ©Electre 2024

Caractéristiques

Auteur(s)
Date de parution
8 septembre 2011
Rayon
Critique littéraire
Contributeur(s)
Julie Stroz (Traducteur)
EAN
9782842423179
Nombre de pages
121 pages
Reliure
Broché
Dimensions
20.0 cm x 12.0 cm x 1.1 cm
Poids
138 g