Remi de Reims : mémoire d'un saint, histoire d'une Église - Marie-Céline Isaïa

Remi de Reims : mémoire d'un saint, histoire d'une Église

Marie-Céline Isaïa

Cerf | février 2010
14,25 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
Disponibilité en librairies
15,00 €
Disponibilité en ligne
à commander
Expédié sous 8 j
 Ajouter à ma liste d'envies

Ce que dit l'éditeur

Remi de Reims

Mémoire d'un saint

Histoire d'une Église

Qui n'a jamais entendu parler de Clovis ? Le roi franc appartient à la culture historique commune : la bataille de Tolbiac, le baptême reçu à Reims, la victoire sur les Wisigoths à Vouillé (507) sont les jalons bien connus de la création du royaume de Francie. Face à lui, la figure de son baptiste semble bien terne : Remi, évêque de Reims (m. 533/535), est-il autre chose qu'un serviteur du roi mérovingien ? Cette enquête, menée sur le temps long, apporte des réponses nuancées. Elle dessine d'abord le portrait de Remi en représentant d'une petite élite gallo-romaine. Dès son décès ensuite, elle suit la création du souvenir du saint évêque, qui mêle des considérations religieuses et sociales : au VIe siècle, ses héritiers encouragent la célébration d'un culte aristocratique tandis que l'évêque de Reims le promeut auprès d'un public plus populaire. Jusqu'à la prise du pouvoir par les Pippinides, la dévotion à saint Remi n'est pas le propre des rois mais des aristocrates qui font de l'évêque de Reims leur père et patron. La rédaction par l'archevêque Hincmar (845-882) d'une monumentale Vie de saint Remi bouleverse cette dévotion rémigienne : le texte hagiographique sert désormais de support à la diffusion d'un projet politique de monarchie contractuelle. Passé l'an Mil, enfin, hagiographie et historiographie divorcent : le culte du saint évêque, toujours vivace à Reims, reste conservateur et d'intérêt local, tandis que son histoire, propagée dans le royaume entier dans une version figée qui donne au baptême de Clovis toute son importance, ne sert plus qu'à justifier le droit des archevêques de Reims à sacrer les rois de France. En suivant, du VIe au XIe siècle, la transmission du souvenir de saint Remi et l'élaboration de sa légende écrite, cette étude propose une réflexion sur la construction, puis la dissociation, d'une mémoire religieuse et d'une histoire politique.

Résumé

Etude de la vie et du culte de saint Remi visant à rendre lisible la continuité entre biographie et hagiographie au Moyen Age. Elle présente une biographie du saint puis suit le souvenir de l'évêque depuis sa mort au début du VIe siècle jusqu'à ce que le mythe de saint Remi s'impose à l'époque capétienne, figeant définitivement son image sous les traits d'un accessoire royaliste. ©Electre 2022

Caractéristiques

Auteur(s)
Éditeur(s)
Date de parution
février 2010
Collection(s)
Histoire religieuse de la France
Rayon
Saints de P à  R
EAN
9782204087452
Nombre de pages
919 pages
Reliure
Broché
Dimensions
24.0 cm x 15.0 cm x 4.8 cm
Poids
1160 g