Donner un à-venir à la théologie - Christoph Theobald

Donner un à-venir à la théologie

Christoph Theobald

Bayard | septembre 2017
12,25 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
LIBRAIRIES PARTICIPANTES
Paris VIᵉ, Paris VIIIᵉ, Paris VIIᵉ, Paris Vᵉ
Versailles, Pontoise, Lyon 2ᵉ, Lyon 6ᵉ...
Voir les disponibilités en librairie
12,90 €
Disponibilité en ligne
En stock
Expédié sous 48 h
 Ajouter à ma liste d'envies
Existe aussi en version numérique : epub

Ce que dit l'éditeur

« Il nous arrive, entre enseignants, de ressasser la plainte rituelle sur le manque de culture de nos étudiants, et sur leur peu de savoir catéchétique. Or, à fréquenter davantage les femmes et les hommes qui viennent se former, on repère effectivement que leur approche de la société, de l'Église et de la foi n'a pas beaucoup d'arrière-plan historique mais est ouverte sur la pluralité des cultures et des religions ; on découvre surtout qu'ils ont besoin de repères précis pour conforter leur identité chrétienne, soumise à rude épreuve dans une société où le christianisme paraît dorénavant comme une force parmi d'autres. »

Donner un à-venir à la théologie, c'est s'inscrire dans ce contexte nouveau, avec le défi majeur de faire entendre la nécessaire unité de cet enseignement. Alors cet enseignement peut aussi constituer un antidote aux fondamentalismes de toutes sortes, et servir le vivre-ensemble des religions au sein d'une même société laïque.

Résumé

L'enseignement de la théologie pose question quant à son utilité dans les sociétés sécularisées et métissées. Pourtant, selon le théologien, il leur apporte esprit critique et accès à une intelligence du monde. ©Electre 2022

Caractéristiques

Auteur(s)
Éditeur(s)
Date de parution
septembre 2017
Rayon
Théologie classée par théologiens
Contributeur(s)
Patrick C. Goujon (Postfacier)
EAN
9782227488489
Nombre de pages
89 pages
Reliure
Broché
Dimensions
18.0 cm x 13.0 cm x 0.8 cm
Poids
95 g
theobald.jpg

À propos de l'auteur

Christoph Theobald

Christoph Theobald, jésuite français de nationalité allemande a en effet préféré faire sa carrière en France qu'il a découverte à 19 ans lors d'une année passée à apprendre la langue. Il est avant tout un historien de la théologie.