Dessiner en plein air : variations du dessin sur nature dans la première moitié du XIXe siècle

Dessiner en plein air : variations du dessin sur nature dans la première moitié du XIXe siècle

27,55 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
Disponibilité en librairies
29,00 €
Disponibilité en ligne
à commander
Expédié sous 8 j
 Ajouter à ma liste d'envies

Ce que dit l'éditeur

Dessiner plein air

Variations du dessin sur nature dans la première moitié du XIXe siècle

Les artistes n'ont pas attendu le XIXe siècle pour aller par les champs, les grèves et les rues, au plus près de la réalité, avec leur carnet ou leur portefeuille. La pratique du dessin hors de l'atelier, « sur le motif », s'est répandue en Europe à partir du XVIe siècle pour devenir courante au XVIIIe siècle. Dans la première moitié du XIXe, elle connaît un nouveau regain : les artistes qui font le voyage en Italie se livrent à ce type d'exercice désormais considéré comme indispensable à leur formation, qu'ils soient peintres, graveurs ou architectes. Ainsi le dessin sur nature se définit-il progressivement comme une oeuvre en soi, une oeuvre achevée, et désigne aussi bien le dessin d'observation que le croquis d'étude, l'exercice d'élève, le relevé d'architecte, le dessin militaire, le dessin de mémoire, les notes de voyage ou le rendu à peine esquissé d'une impression fugitive...

Le travail sur le motif demeure associé à l'exigence de réalisme ou de vérité. À la fin des années 1830, la photographie naissante apparaît à certains comme le plus sûr moyen de remplacer le dessin sur nature, et bientôt, la chambre claire - le dispositif par excellence du sur nature - permettra au dessinateur, à l'architecte même, de transposer le motif avec la précision du relevé architectural.

Cet ouvrage présente plus d'une centaine de dessins et eaux-fortes ainsi qu'une trentaine de carnets de croquis, instrument privilégié du dessinateur en plein air.

Résumé

L'ouvrage présente une centaine de dessins et eaux-fortes ainsi qu'une trentaine de carnets de croquis qui montrent l'évolution, au XIXe siècle, du dessin sur le vif. D'abord considéré comme un élément de la formation des artistes, parfois confondu avec le dessin scientifique ou le croquis d'étude, il devient alors une oeuvre en soi et achevée. ©Electre 2022

Caractéristiques

Date de parution
octobre 2017
Rayon
Histoire de l'art : thèmes
EAN
9782359062045
Nombre de pages
197 pages
Reliure
Broché
Dimensions
25.0 cm x 20.0 cm x 1.8 cm
Poids
894 g