L'encyclopédie des sous-marins français. Vol. 6. La construction d'un sous-marin : approche générique et prospective

L'encyclopédie des sous-marins français. Vol. 6. La construction d'un sous-marin : approche générique et prospective

SPE-Barthélémy | novembre 2013
70,00 €
Disponibilité en ligne
En stock
Expédié sous 48 h
66,50 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
Disponibilité en librairies
 Ajouter à ma liste d'envies

Résumé

Du sous-marin un peu gadget de la fin du XIXe siècle à l'engin qui figure parmi les plus complexes de notre époque, il y a toute une histoire. Elle se décrit au long de cette Encyclopédie des sous-marins français, qui lui consacre cinq tomes chronologiques. Mais cette histoire a également un aboutissement, celui d'un immense savoir-faire dans la plus pure tradition du génie maritime français : la construction d'un sous-marin. Elle est l'objet de cet ouvrage et constitue le sixième tome de l'Encyclopédie.

On ne saurait imaginer plus complexe en effet. Plus lourd que la tour Eiffel, réunissant, au sein d'une même coque résistante faite de l'acier le plus performant qui soit, une centrale nucléaire, un centre spatial, une centre opérationnel capable de décrire l'environnement en trois dimensions à des kilomètres à la ronde et de connaître en permanence sa position avec une rare précision, avec des missiles balistiques, avec des missiles aérodynamiques, tout en navigant dans les profondeurs océanes en parfaite sécurité, tel est aujourd'hui un sous-marin moderne quand il est lanceur d'engins. Mais il est aussi village, car il faut animer et faire vivre cet ensemble : c'est le rôle de l'équipage. Il faut alors y dormir, manger, respirer, se laver, garder la forme, se distraire et surtout travailler pendant des semaines de mer durant.

Toutes ces pages expliquent comment on construit un sous-marin, comment on construit ses différents modèles, car il en existe de toutes tailles, dans une approche générique et surtout prospective. Car l'histoire n'est pas terminée, et celle du savoir-faire non plus. Il faut toujours innover. Les organes compétents de l'État - ils s'appellent Marine, DGA, CEA - comme les industriels concernés - DCNS, Astrium ST, Sagem, Areva TA, MBDA, Thales TUS, DCI, Techlam, et tant d'autres animes par ceux-ci - se plient à l'unité du sous-marin. Elle les contraint à se fondre dans un univers interdépendant où chaque personnalité existe mais agit strictement au sein d'une équipe poursuivant un même objectif.

À l'unité du sous-marin répond l'unité de cet ouvrage. À l'excellence du travail des personnes qui construisent le sous-marin, travail que ce tome décrit, met en valeur et salue avec admiration, répond l'excellence du travail d'équipe des personnes qui ont contribué à la réalisation de cet ouvrage. C'est bien à eux tous, les premiers comme les seconds, que ce tome est dédié.

Caractéristiques

Éditeur(s)
Date de parution
novembre 2013
Rayon
Histoire : beaux livres & grands formats
EAN
9782912838575
Nombre de pages
397 pages
Reliure
Relié sous jaquette
Dimensions
33.0 cm x 25.0 cm x 2.8 cm
Poids
2750 g